twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Hello de Sentel devient Tigo : Avec Tigo, c’est l’appel téléphonique à 2F la seconde

mardi 8 novembre 2005

Tigo dans les spots publicitaires, Tigo sur les affiches, Tigo partout dans la ville, ce logo tout bleu et blanc. Et ils sont passés à côté de la plaque tous ceux qui, se fiant aux personnages de la pub’, ont pu croire que cette réclame annonçait l’arrivée d’une nouvelle ligne de vêtements pour jeunes. « Tigo » (terme espagnol signifiant « avec toi ») c’est la nouvelle appellation du service de téléphonie de l’opérateur sénégalais de téléphonie mobile, Sentel, (filiale de la multinationale américaine Millicom) qui le substitue ainsi à Hello. Le bleu chasse le rouge. Qu’on soit au Sénégal ou ailleurs en Afrique et à travers le monde entier, ce service devient "Tigo » (« avec toi » en espagnol), vocable choisit pour son expressivité et l’aisance de sa prononciation.

Et le voile sur cette opération a été levé hier à Dakar lors d’une cérémonie de lancement de ce qui ne veut pas être qu’un simple label mais surtout un bouquet d’innovations et de nouveaux services et fonctionnalités dans la téléphonie mobile. D’abord, il y a la facturation qui ne se fait plus à la minute de communication mais à la seconde pour être juste avec l’usager. En effet, fait remarquer le directeur : commercial de Sentel, Lamine Diagne, des études ont démontré que « 25 % des appels sur les mobiles durent moins de 15 secondes ». Ainsi, en instituant cette facturation fixant la second de communication à 2 F, un appel de 10 seconde va revenir à 20 F, quelque que soit par ailleurs le type d’abonnement, "pré-payé" ou "post-payé" auquel souscrit l’usager de "Tigo ».

Les innovations en matière de fonctionnalités sont l’ouverture de l’accès à I’lnternet grâce au Gprs (General Paquet Radio Service) que « Tigo » est le premier réseau sénégalais à proposer. Cette nouvelle génération de mobile avec vites- se de transmission de 15 fois supérieure à la norme de Gsm en service au Sénégal), annonce Lamine Diagne, donne accès à des services de valeur ajoutées tels que les Mms (Multimédia Messaging Service) et Internet mobile. Ainsi, explique le directeur commercial de Sentel, le Gprs permet d’envoyer et de recevoir des images, de sons, de la vidéo et des sonneries polyphoniques en temps réel. Et surtout le cellulaire se connecte directement sur le web ou peut servir de passerelle pour relier un ordinateur à internet. Et l’abonné peut naviguer sur son téléphone. Question cependant : toutes les marques de portables ne disposant pas de fonction photo ou de Gprs pourront-ils marcher avec Tigo ? Là, le directeur commercial s’est voulu réassurant en révélant que « nous sommes en négociations avec un opérateur sud-africain pour qu’ils nous fournissent appareils avec Gprs qu’on revendra à nos consommateurs à moins de 50 000 francs d’ici décembre ».

Et last but not least, il est possible de recevoir ou de transférer du crédit entre abonnés tigo puis un portable. Le directeur général de Tigo Mathias Sadwonik présent à la cérémonie de présentation, a coupé court aux rumeurs selon lesquelles, Sentel serait racheté par un autre opérateur. A l’en croire Tigo reste demeure filiale de Millicom. Par ailleurs, M. Sadwonik s’est réjoui de la réussite de leur mission de susciter la curiosité et l’intérêt des Sénégalais qui, pronostique-t-il, seront surpris en apprenant que Tigo est leur marque

Le président du conseil d’administration de Sentel, Abdoulaye Bâ, précisera, lui, que le choix du bleu est un hasard puisque c’est pas le Sénégal qui l’a décidé mais la maison mère, Millicom, basée à Luxembourg. Une société d’un capital de 2 milliards de dollars avec un nombre de 18 opérateurs dont 7 répartis en Afrique.

Ndèye Awa Lo et J. M. Diop

(Source : Wal Fadjri, 8 novembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)