twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Développement des services financiers numériques dans l’UEMOA : Les grands chantiers de la BCEAO

mardi 1er décembre 2020

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) indique dans son rapport annuel sur les services financiers numériques dans l’Uemoa 2019 qu’outre le renforcement de la concurrence équitable pour favoriser la réduction du coût des services financiers via la téléphonie mobile et l’amélioration de la transparence dans la tarification, les solutions devraient viser, par ailleurs, la digitalisation des paiements publics, l’éducation financière des populations cibles et l’identification des utilisateurs.

Avec l’évolution des services financiers numériques dans l’Uemoa, la Bceao souligne que les enjeux pour la promotion de l’inclusion financière imposent une prise en charge efficiente des défis relevés au fil des années, en vue de consolider la confiance des utilisateurs de la monnaie électronique. En ce sens, la banque centrale rappelle avoir pris des mesures réglementaires au rang desquelles, la gratuité des services bancaires, l’interdiction des clauses d’exclusivité au niveau de la distribution et l’obligation de requérir son autorisation préalable avant la mise en place de tout système de compensation dans l’Uemoa.

Les réformes adoptées au niveau des Etats de l’Union, relatives à l’ouverture du canal USSD, ont connu, selon la Bceao, de larges avancées au cours de l’année 2019, favorisant ainsi l’accès, par toutes les structures, au canal USSD, avec comme perspectives le développement des services financiers numériques et la digitalisation de l’économie. En effet, dit-elle, la numérisation des paiements de masse, en l’occurrence ceux du Gouvernement vers les populations , présente de réelles opportunités pour les économies émergentes.

D’après le rapport annuel sur les services financiers numériques dans l’Uemoa 2019, la Banque centrale a élaboré un Programme régional d’éducation financière dans l’Uemoa, conformément au plan d’action de la Stratégie régionale d’inclusion financière (Srif). Ce programme, selon l’institution, a fait l’objet d’échanges et de validation, lors d’un atelier de concertation et de partage d’expériences avec les pays pionniers, tenu en octobre 2019 au siège de la Bceao à Dakar. « Il vise la littératie financière de l’ensemble des populations de l’Uemoa, notamment, les enfants et les jeunes, les femmes, les salariés des secteurs public et privé, les personnes âgées, les populations rurales et les petites et moyennes entreprises », confie le rapport.

Absence d’un système d’identification des clients

Concernant l’identification des usagers des services financiers, la Bceao indique que l’absence d’un système harmonisé d’identification des clients au sein de l’Uemoa, fait qu’une même personne peut être répertoriée autant de fois qu’elle dispose de comptes, ce qui engendre un phénomène de multibancarité.

« Dans la perspective de la mise en place d’un système d’identification unique des usagers des services financiers dans l’UEMOA, et en réponse au défi d’identification des clients du système financier, des réflexions sont en cours sur les orientations à adopter pour la mise en place de ce projet », informe l’institut d’émission. Qui explique dans la foulée que cela devrait permettre l’attribution, aux clients des institutions financières, d’une identité unique et acceptée par tous les fournisseurs de services financiers ainsi que l’authentification de l’identité des clients, au moment des transactions par la biométrie, mais également la réduction des risques de fraude, de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Régionale d’inclusion financière dans l’Uemoa (Srif), la Bceao dit avoir mis l’accent sur la poursuite du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’Union, l’élaboration d’un Programme régional d’éducation financière et la signature d’accords de partenariats.

En ce sens, dit-elle, les partenariats signés avec la Banque africaine de développement (Bad), l’Agence française de développement (Afd) et la Confédération suisse permettront de mettre en œuvre les chantiers entrepris par la Bceao pour apporter des réponses concrètes et efficaces aux exigences de compétitivité pour satisfaire les besoins du marché en termes de paiements instantanés à coûts abordables, à la réalisation d’une étude sur la tarification des services financiers numériques, en vue du renforcement de l’inclusion financière, à la mise en place d’un système d’identification unique des usagers des services financiers par les acteurs du système financier de l’Uemoa et enfin à la mise en place d’un système de géolocalisation des points de services financiers dans les pays de l’Uemoa, pour une meilleure appréciation des zones de concentration selon le type de prestataire de services financiers.

Bassirou Mbaye

(Source : Le Joural de l’Economie sénégalaise, 1er décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)