twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Déclaration de Paradigm Initiative sur les pertubations d’Internet au Mali

lundi 20 août 2018

Les Organisations de la Société Civile au Mali sont encore profondément préoccupées par les multiples coupures d’Internet enregistrées avant et pendant les deux tours de l’élection présidentielle de 2018.

En effet le 29 Juillet 2018, jour du premier tour de l’élection présidentielle au Mali, le pays a enregistré à plusieurs reprises des coupures d’internet. Selon certains utilisateurs des TIC, l’ensemble des communications électroniques ont été perturbés pendant la période électorale.

Ces perturbations des réseaux Internet enregistrées s’ajoutent à celles de ces derniers mois dans le pays. La perturbation des médias sociaux tels que WhatsApp, Facebook, YouTube et Skype est aussi une pratique régulière utilisée par le gouvernement pour entraver la communication entre les populations en période électorale et limiter l’action des opposants.

Au regard de la situation, Paradigm Initiative ainsi que l’ensemble des organisations de la société civile rappellent au gouvernement Malien que de tels actes violent la Déclaration Universelle des Droits Humains (DUDH), les déclarations sur les libertés de l’Internet et de la Gouvernance de l’Internet de l’Union Africaine (UA).

Paradigm Initiative appelle par ailleurs le gouvernement Malien à rétablir sans délai l’ensemble des réseaux Internet de communication sur l’ensemble du territoire national, tout s’abstenant de provoquer de nouvelles perturbations dans la période postélectorale.

Paradigm Initiative demande enfin que les réclamations concernant les différentes violations des droits numériques soient réparées tout en favorisant un accès équitable au service Internet sur l’ensemble du territoire national.

(Source : Paradigm Initiative, 20 août 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)