twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Côte d’Ivoire : mise en place du Computer Emergency Response Team

jeudi 30 janvier 2020

La Côte d’Ivoire est en train de faire d’énormes progrès dans le domaine du Numérique. Après la TNT, place au CI-CERT (Côte d’Ivoire Computer Emergency Response Team) qui devient le point focal en matière de cybersécurité en Côte d’Ivoire. Le décret lui conférant cette attribution a été adopté ce mercredi 29 janvier, lors du Conseil des ministres.

Ceci est vraiment à la réponse du moment, vue la recrudescence des incidents et des failles de la sécurité sur internet. Le centre devrait pouvoir être à la hauteur des défis, car il a été fortement outillé en la matière. Le gouvernement a veillé à ce que toutes les conditions nécessaires à son bon fonctionnement soient pris en compte dans le décret.

Le centre pourra ainsi jouer le rôle qui lui a été assigné dans la protection du cyberespace national. Ce rôle permettra de minimiser les cyber-attaques dont la Côte d’Ivoire a fait l’objet dernièrement et qui ont causé un certain nombre de dommages qui pourraient être évalués à 5,5 milliards FCFA en 2018 et 3 milliards FCFA en 2017.

La fréquence des attaques avait poussé le pays à prendre des mesures urgentes en renforçant le cadre organisationnel de lutte contre ce fléau. Le CERT, permettra, en plus de l’offre de protection, à refaire l’image de la Côte d’Ivoire dans le monde du numérique. Par ailleurs, il dispose d’autres services à savoir des programmes de sensibilisation et de formation en management de qualité de la sécurité.

Il participe également activement à la lutte contre la cybercriminalité, volet par lequel il est en partenariat avec la Police nationale, le Parquet d’Abidjan et l’Autorité de régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI). Ce travail se fait grâce à la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC).

(Source : Publi Tech Echo, 30 janvier 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)