twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Convention ADIE-SENELEC : Mutualiser les infrastructures pour rentabiliser les investissements

mercredi 28 décembre 2016

Le Directeur Général de l’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE), Cheikh BAKHOUM, et son homologue de la Société Nationale d’Electricité (SENELEC), Mouhamadou Makhtar CISSE, ont signé ce mardi 27 décembre 2016 un protocole d’accord de partenariat portant principalement sur la mutualisation des infrastructures des deux structures.

« Comment faire de l’informatique sans électricité !? » A cette question qu’a feint de se poser le Directeur Général de l’ADIE, son homologue de la SENELEC répond par une boutade : « certes, mais comment faire de l’électricité sans informatique aussi ! ». Cet échange résume parfaitement le contexte qui a poussé les deux entités à signer un protocole d’accord ; l’enjeu principal étant de mutualiser les infrastructures pour optimiser et rentabiliser les investissements consentis de part et d’autre.

Cette convention constitue l’aboutissement d’une collaboration entamée depuis très longtemps, comme a eu à le rappeler le Directeur des Systèmes d’Information de la SENELEC. D’ailleurs l’outil SyGEC (Système de Gestion Electronique du Courrier) est déjà déployé au niveau de la SENELEC. La dernière session de formation à son utilisation s’est tenue les vendredi 24 et mardi 27 décembre 2016.

Au-delà des infrastructures, l’accompagnement de l’ADIE sera multiforme, assure Cheikh BAKHOUM qui liste les sous-secteurs de l’hébergement, de l’ingénierie, de la formation, du renforcement et de la sécurisation des systèmes d’information et applications, entre autres comme domaines où les deux signataires sont appelés à collaborer. « Il y va de la souveraineté numérique de notre pays, conformément à la volonté affirmée par son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République », conclut le DG de l’ADIE.

Pour sa part, le Directeur Général de la SENELEC a insisté sur l’opportunité d’aller vers plus d’informatique dans les structures publiques. « Tant que le taux de pénétration et d’utilisation de l’informatique ne sera pas optimale, nous ne pourrons pas parler d’émergence dans le pays », a tranché M. Makhtar CISSE. Il a rappelé que l’ADIE et la SENELEC « partagent les mêmes objectifs de service public » avant de rejoindre le DG de l’ADIE pour exhorter, à son tour, ses collaborateurs à aller vers une « synergie des efforts » pour « garantir une collaboration fructueuse » entre les deux entités.

(Source : ADIE, 28 décembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)