twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

CEDEAO : Vers un marché libéralisé des télécommunications en Afrique de l’ Ouest

vendredi 18 avril 2008

Les représentants de 14 pays membres de l’Assemblée des régulateurs de l’Afrique de l’Ouest ( ARTAO) sont en concertation à Abidjan en vue de la mise en place d’un "marché commun libéralisé" du secteur des télécommunications dans l’espace CEDEAO/UEMOA, a-t-on appris jeudi.

A l’ouverture des travaux mercredi, le représentant du ministre ivoirien des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Lemassou Fofana, a situé l’enjeu de cette rencontre et réaffirmé l’intérêt des États à capitaliser les opportunités d’affaires offertes par le secteur, à travers ses inventions et autres créations connexes.

Le directeur général de l’Agence des télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI), Sylvanus Kla, a souligné la nécessité de procéder "le plus rapidement possible" à l’harmonisation des politiques nationales avec les Traités communautaires de l’UEMOA et de la CEDEAO.

Durant deux jours, les délégués devront faire le point des activités de leur organisation et procéder au renouvellement de ses instances dirigeantes. Ils plancheront sur les perspectives de la réalisation de ce vaste marché sous-régional.

Les pays de l’espace CEDEAO/UEMOA, avec le soutien de l’Union internationale des télécommunications (UIT) ainsi que des partenaires au développement dont l’Union européenne, se sont donnés pour ambition la construction d’un marché sous-régional commun libéralisé par le truchement de l’interconnexion et l’intégration totales des réseaux nationaux.

Créée en novembre 2002 à Ouagadougou, l’ARTAO, organisation regroupant les instances de régulation des télécommunications au niveau de l’Afrique de l’Ouest, vise principalement à contribuer à l’intégration des économies et des marchés de l’espace CEDEAO et, plus largement, au développement du secteur des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication.

(Source : Xinhua, 18 avril 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)