twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : des conclusions satisfaisantes sur sa préparation au commerce électronique

jeudi 17 septembre 2020

La Commission des Nations-Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a organisé ce jeudi 17 septembre, un webinaire de présentation des résultats du Bénin sur l’évaluation de l’état de sa préparation au commerce électronique. Le pays a, par la même occasion, exposé ses priorités dans la mise en œuvre des recommandations issues de ces travaux face à la crise de la Covid-19.

Le Bénin fait partie des sept (7) pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ayant bénéficié du financement de la CNUCED pour l’évaluation de l’état de sa préparation au commerce électronique. Malgré sa croissance soutenue de +6,7% du PIB en 2019, le Bénin pourrait se retrouver à 2% de taux de croissance en 2020 en raison de la crise liée au Coronavirus, à en croire des estimations du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

C’est dans ce contexte de crise que le pays a accéléré le développement des e-services pour adapter les usages aux contraintes sanitaires. Les résultats de son évaluation font état d’une « volonté politique marquée par des avancées dans le domaine de l’administration en ligne, des investissements importants en matière d’infrastructures TIC et le code du numérique qui fournit un cadre règlementaire au commerce électronique. » D’autres aspects évoquent l’ « absence de système d’adressage, l’écart entre les compétences requises par une nouvelle économie et les formations proposées ; et le commerce électronique basée sur l’économie informelle. »

Les défis du e-commerce

Face aux obstacles liés à la connectivité et au coût d’accès, de même que la coordination entre les institutions et la logistique du commerce, il est recommandé au Bénin de définir une stratégie nationale du commerce électronique. Aussi, doit-il cartographier les besoins en termes d’infrastructures, étendre le système d’adressage numérique et mettre en place des points de relais dans les localités les plus reculées, etc.

« Le développement du commerce électronique est un aspect important de la relance économique dans notre pays et un atout dans la lutte contre le Coronavirus. Ces résultats viennent confirmer les constats faits par le gouvernement et qui l’ont conduit aux réformes introduites dans la mise en œuvre du PAG », se félicite Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du numérique et de la digitalisation. Pour elle, même s’il reste du chemin à parcourir, le Bénin a aujourd’hui pu atteindre 52% de pénétration d’internet et le service universel continue de pousser plus loin le spectre des zones blanches.

« L’heure de gloire du commerce électronique »

« L’économie numérique est un élément important pour l’inclusion numérique mais la fracture numérique constitue une difficulté à son essor. Cette crise est l’heure de gloire du commerce électronique. La poursuite des travaux de la Télévision numérique terrestre (TNT), l’éducation numérique, l’internet haut et très haut débit sont les preuves de la volonté politique du Bénin. Les recommandations sont les éléments indispensables pour la transition numérique au Bénin », signifie Birgit Joussen, Cheffe de Coopération à l’Ambassade d’Allemagne au Bénin.

Pour parvenir à cette transition numérique basée sur le commerce électronique, la CNUCED et les partenaires techniques et financiers (PTF) s’engagent aux côtés du Bénin à faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations prioritaires. Ils proposent également leur appui pour la formulation d’une stratégie nationale pour le commerce électronique. Pour les prochaines étapes, il s’agira de la définition d’une feuille de route, du renforcement des partenariats public-privé et de l’implication accrue des PTF dans la mise en œuvre des recommandations.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 17 septembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)