twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Au Sénégal, le projet Safe City pour enrayer l’insécurité publique

mardi 15 septembre 2020

Déterminé à favoriser la sécurité publique sur son territoire, le Sénégal a construit un poste de commandement à Dakar. L’infrastructure a été réceptionnée ce jeudi 10 septembre par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Il a eu droit à une démonstration de quelques fonctionnalités des équipements déployés et utilisés par les forces de défense et de sécurité sur le terrain.

Exécuté dans les villes de Dakar, Thiès, Mbour, Saly, Touba, Mbacké, Saint-Louis et Kaolack, le projet Safe City met à la disposition des forces de défense et de sécurité, un système de communication innovant et sécurisé basé sur la technologie e-LTE (4G). Elles sont également dotées d’un système de vidéosurveillance intelligent dans des points stratégiques, de même que des centres de Commandement pour une centralisation des informations en temps réel et une aide à la prise de décision.

En effet, le projet Safe City vient renforcer les acquis sécuritaires et apporter des innovations significatives à la stratégie de lutte contre l’insécurité. Il est l’une des composantes du programme Smart Sénégal et vise à répondre aux nouveaux défis en matière de sécurité publique par le renforcement des méthodes et des outils des forces de défense et de sécurité. Ces actions s’inscrivent dans la volonté du chef de l’Etat Macky Sall à faire de la sécurité publique, une priorité dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Ces dernières années, le Sénégal a initié d’importants projets au sein de sa police. Ceux-ci apportent des innovations dans les conditions de travail des forces armées afin de renforcer la sécurité des populations et de leurs biens. La visite du poste de commandement de Dakar était l’occasion pour le Directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’État (ADIE) Cheikh Bakhoum de présenter au Ministre de l’Intérieur, les différentes réalisations de Safe City, dont l’ADIE a en charge le pilotage technique.

(Source : CIO Mag, 15 septembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)