twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arnaque : Comment les commerciaux de Expresso grugeaient leurs employeurs sur l’activation...

lundi 12 juillet 2021

Le coup a failli passer avec les responsables commerciaux de Expresso, au détriment de leurs employeurs. La direction ayant promis d’augmenter les primes aux meilleurs vendeurs de puces, ces derniers n’ont pas cherché de midi à quatorze heures, pour exploiter le deal.

Si les vendeurs indélicats connaissaient les numéros d’identité de certaines personnes, après avoir exploité le fichier électoral, activaient les puces, avant de les désactiver, un mois après. Et bis repetita.

Notre source, très au fait du dossier explique : "Ce sont les supérieurs du service commercial qui ont créé le subterfuge. En activant les puces qui pour la plupart, ne fonctionnent pas, les appels tombant souvent sur la boîte vocale. Ceci pour avoir un record d’activation que la direction va leur payer, alors que rien de cela n’est vrai. Cela veut dire aussi que le nombre d’abonnés longtemps véhiculé par Expresso, doit être revu à la baisse", déplore notre interlocuteur.

Exploitation du fichier électoral

"Ils exploitaient le fichier électoral pour vendre leurs produits. Ce, pour contourner la loi qui exige aux opérateurs de téléphonie d’identifier systématiquement leurs abonnés à travers leurs pièces d’identité", révèle la source.

Pour rappel, l’affaire a éclaté avec deux promoteurs de Expresso et Free, qui usaient du même modus operandi. Ils ont arrêtés et jugés, ils ont été condamnés à 2 ans de prison, dont 2 mois ferme.

Les groupes WhatshApp "Door Waar", "Free lance Fatou" et "Dakar 1 activation" permettaient aux superviseurs et administrateurs, de fixer les objectifs à atteindre mensuellement.

(Source : Léral, 12 juillet 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)