twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

e-doceo compte faire du Sénégal, le futur eldorado des TIC au service de la formation

dimanche 14 juin 2015

A travers le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Sénégal a eu à définir une politique nationale sur les technologies de l’information et de la communication. Dans son ambition de réformer l’Enseignement supérieur, des Concertations nationales sur l’avenir de l’Enseignement supérieur du Sénégal ont été organisées. Ainsi, parmi les grandes orientations retenues dans ces réformes nous retrouvons « Utiliser intensivement les technologies de l’information et de la communication (TIC) au service de l’enseignement et de la recherche ».

Ce qui veut dire que les autorités sont conscientes de l’impact des ces technologies dans le développement socio-économique du pays.C’est dans ce dadre que e-doceo compte faire du Sénégal, le futur eldorado des TIC au service de la formation. L’éditeur de solutions dédiées à la formation à distance, annonce l’ouverture d’une nouvelle structure au Sénégal, un des marchés e-learning les plus dynamiques du moment.

« Le e-learning représente en effet une solution particulièrement bien adaptée aux problèmes éducatifs des pays africains (inégalités d’accès, manque d’infrastructures, manque de formateurs et d’enseignants etc.). »

En conséquence, e-doceo a choisi d’ouvrir son premier établissement au Sénégal, « le pays qui affiche le taux de croissance le plus fort d’Afrique. »

Selon, Jérôme Bruet, Directeur Général de l’entreprise, « Le digital learning est un levier important pour le développement des pays africains comme le Sénégal. La combinaison de l’éducation et de la technologie représente une solution majeure pour pallier aux contraintes logistiques et géographiques de la formation en Afrique de l’Ouest. »

(Source : Social Net Link, 14 juin 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)