twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : les opérateurs télécoms augmentent à nouveau leurs prix au grand mécontentement des abonnés

jeudi 7 mai 2020

Les opérateurs de télécommunications Econet Wireless et NetOne ont procédé à un nouvel ajustement à la hausse de leurs tarifs télécoms afin de les aligner avec le coût actuel de l’environnement des affaires. Les segments visés sont la messagerie et la data. Les deux sociétés télécoms indiquent toutefois que cette hausse tarifaire reste dans la limite de celle déjà approuvée par l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (Potraz).

Depuis mars 2019, la monnaie locale a considérablement perdu de sa valeur sur les marchés formel et parallèle. En mars, le taux d’inflation d’un mois à l’autre était de 26,59%, en hausse de 13,07 points par rapport au taux de février qui était de 13,52%. L’inflation en glissement annuel a atteint 676,39%, son plus haut niveau en 10 ans selon le journal The Herald.

Cette situation qui entraîne une dépréciation de la monnaie locale exerce actuellement une pression sur les entreprises qui dépendent des importations pour la production de biens, ainsi que pour la fourniture de services. Si les opérateurs télécoms cherchent à protéger leurs intérêts, l’opposition quant à elle estime que ce nouveau réajustement est de nature à compliquer davantage les conditions de vie des populations.

Pour Fadzayi Mahere, la secrétaire à l’éducation de l’Alliance pour le changement démocratique (MDC), « l’augmentation du coût des données est catastrophique pour l’accès à l’éducation. La fracture numérique signifie que les pauvres ont peu ou pas d’accès à l’apprentissage en ligne. Les cours en ligne sont trop chers pour beaucoup de ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts alors que les revenus sont en baisse avec le confinement ».

Elle a souligné que la hausse des prix des données ne ferait que nuire au système éducatif du pays et accentuerait davantage le fossé entre les pauvres et les riches.

(Source : Agence Ecofin, 7 mai 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)