twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : le régulateur va déployer des réseaux communautaires pour améliorer la communication numérique

mardi 31 mai 2022

Fin 2021, le taux de pénétration de l’Internet au Zimbabwe s’élevait à 62,6 %, avec la majorité des internautes vivant en milieu urbain. Le gouvernement explore de nouvelles solutions pour apporter de la connectivité aux populations vivant dans zones rurales.

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Zimbabwe (POTRAZ) a annoncé qu’elle souhaitait lancer des initiatives communautaires locales pour construire, contrôler et exploiter des infrastructures de réseaux de télécommunications afin de faciliter la communication numérique.

Dans un avis public, le régulateur a invité «  tout Zimbabwéen représentant sa communauté et désireux de mettre en place un réseau communautaire dans sa province au profit de sa communauté locale  » et nécessitant un financement de l’Autorité à soumettre leurs propositions au plus tard le 5 juin 2022.

Selon la POTRAZ, chaque projet doit notamment présenter les grandes lignes de la conception technique détaillée, du financement, de la proposition de modèle économique complet couvrant les mécanismes de durabilité après le financement, de l’expertise technique et du calendrier du projet. Le projet doit également inclure les plans de la formation au développement des compétences, le plan détaillé sur l’engagement de la communauté et de la durée de vie du projet ainsi que des mesures de licence et des partenariats.

Cette décision du régulateur de promouvoir les réseaux communautaires intervient alors que des millions de personnes au Zimbabwe n’ont toujours pas accès à l’Internet, surtout dans les zones rurales. Selon la POTRAZ, le taux de pénétration de l’Internet dans le pays était de 62,6 % au troisième trimestre 2021. L’initiative fait suite au succès du premier réseau communautaire du Zimbabwe, lancé en mai 2021 à Murambinda dans le district rural de Buhera, qui a permis de connecter des milliers de personnes dans la région.

Cette initiative du régulateur devrait donner naissance à des dizaines de réseaux communautaires à travers le pays afin de fournir des services télécoms et de la connectivité à haut débit à la frange de la population qui n’est pas encore connectée à Internet. Cette dernière pourra profiter des avantages liés à l’Internet tels que les réseaux sociaux, le streaming, les jeux en ligne, les cours en ligne.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 31 mai 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)