twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : le gouvernement élabore une nouvelle politique pour développer les TIC en 10 ans

mercredi 21 octobre 2020

Le Zimbabwe a compris la nécessité d’un système numérique national plus efficace. Avec le nouveau plan directeur de développement du secteur, en cours d’élaboration par le ministère des TIC, le pays veut devenir un pôle technologique régional d’ici 2030.

Le ministre zimbabwéen des Technologies de l’information et de la communication, des Services postaux et du Courrier, Jenfan Muswere, a déclaré que le nouveau plan directeur des TIC est en cours d’élaboration. Baptisée « SMART Zimbabwe 2030 », cette nouvelle politique renfermera plusieurs actions stratégiques qui contribueront à la croissance du secteur TIC et l’érigera en pilier fort de la politique nationale de développement, dont l’objectif est de transformer le Zimbabwe en pays à revenu intermédiaire d’ici 2030.

S’exprimant le 16 octobre 2020, lors du lancement du Centre d’information communautaire (CIC) de Bulu, dans le Matabeleland Sud, Jenfan Muswere a expliqué que « le plan directeur, une fois entièrement déployé, transformera complètement les processus, les services et la gestion du gouvernement, et rendra l’accès à l’information et la prestation de services plus efficaces ».

« Encore une fois, le plan directeur, avec les projets phares pour piloter sa mise en œuvre, orientera la marche vers l’avenir numérique qui transformera le pays en un pôle technologique régional, augmentera la compétitivité du pays et alignera le pays sur les objectifs TIC de la vision 2030 », a-t-il souligné.

Lors du même événement, Gift Machengete,le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications du Zimbabwe (Potraz), a déclaré que la Covid-19 a démontré la nécessité d’un système TIC national plus efficace. Il a indiqué que « la pandémie a validé le rôle important que jouent les TIC pour garantir que les entreprises, les gouvernements et les sociétés restent connectés et fonctionnels ».

(Source : Agence Ecofin, 21 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)