twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : la situation économique pèse sur les opérateurs de télécommunications

mardi 28 juin 2022

Dans son dernier rapport annuel sur le marché télécoms zimbabwéen, BuddeComm a déclaré que la faiblesse de l’économie a affecté les performances du secteur en 2021. En 2022, la tendance se poursuit.

La crise économique que traverse actuellement le Zimbabwe pèse sur les activités des opérateurs de télécommunications, entre autres. Dans un communiqué, TelOne, l’opérateur public de téléphonie fixe, a affirmé qu’il a du mal à garder la tête hors de l’eau dans ce contexte particulier. Comme ses concurrents, la société doit faire face à l’inflation galopante et à la faiblesse de la monnaie locale.

Selon les médias locaux, l’inflation annuelle était de 191 % en juin, tandis que le dollar zimbabwéen a chuté de 70 % par rapport au dollar américain depuis le début de l’année. À cela s’ajoute l’impossibilité pour les opérateurs de modifier leurs tarifs en raison de contraintes réglementaires. Ce qui explique le fait que l’entreprise éprouve des difficultés à payer ses fournisseurs et à investir dans l’extension ou l’amélioration de son réseau.

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Zimbabwe (POTRAZ) a expliqué que l’environnement économique a un impact sur le secteur à travers la demande de services et les niveaux de consommation, les coûts d’exploitation, les investissements.

Les chiffres du régulateur montrent que les fournisseurs de services de réseau mobile ont vu leurs coûts d’exploitation augmenter de 10,9 % au quatrième trimestre 2021, passant de 12,5 milliards de dollars zimbabwéens (ZWL) (39 millions USD) au troisième trimestre à 13,9 milliards ZWL. Les recettes, quant à elles, ont augmenté 34 % pour atteindre 26,2 milliards ZWL contre 19,5 milliards ZWL au troisième trimestre. En ce qui concerne le réseau téléphonique fixe, les coûts d’exploitation ont augmenté de 40 % pour atteindre le chiffre de 2,9 milliards ZWL contre 2,08 milliards ZWL au trimestre précédent. Les revenus, quant à eux, ont augmenté de 35 % pour atteindre 3,1 milliards ZWL, contre 2,3 milliards ZWL au troisième trimestre 2021.

Il faut rappeler qu’aucun ajustement tarifaire n’a été approuvé pour TelOne en 2022. Sa dernière révision tarifaire a eu lieu en septembre 2021. Si l’opérateur ne peut pas récupérer ses investissements en augmentant ses prix, le régulateur préconise la maîtrise des coûts d’exploitation comme élément central dans la lutte pour le maintien de la rentabilité.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 28 juin 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)