twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : la pression inflationniste a contraint les abonnés à abandonner la voix au profit de la data

jeudi 18 juin 2020

Au 1er trimestre 2020, le marché télécoms zimbabwéens a connu un recul du nombre d’abonnés voix actifs de 43,7 %. L’augmentation continue du coût des services télécoms a contraint les clients à opter pour la data. Le segment qui permet la communication voix grâce aux OTT est ainsi devenu un refuge.

L’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (Potraz) a publié l’état du marché télécoms national pour le premier trimestre 2020, et révèle que le segment de la data a connu de la croissance au détriment de celui de la voix. Une situation qui s’explique par la pression inflationniste que connait actuellement le pays et qui ne cesse de faire augmenter les prix des services télécoms.

Selon la Potraz, le nombre total d’abonnements à la téléphonie mobile enregistrés au 31 mars 2020 était de 24 379 810. Mais seuls 13 724 522 étaient actifs. Des données qui signifient que 43,7 % des abonnés enregistrés étaient inactifs. Même si le segment Internet a également connu une baisse d’abonnés de 2,5 % pour atteindre 8 614 401 contre 8 836 299 enregistrés au quatrième trimestre de 2019, il a tout de même fait mieux.

Au total, 6 661 téraoctets (To) de données mobiles ont été consommés au premier trimestre de 2020. Cela représente une croissance de 2,8 % par rapport aux 6 489 téraoctets (To) enregistrés au quatrième trimestre de 2019. WhatsApp a représenté 40,5 % de l’utilisation totale de l’Internet mobile. La cherté du coût de la voix a contraint les Zimbabwéens, particuliers comme entreprises, à préférer ce mode de communication pour les appels voix et vidéo.

Malgré le recul du segment voix au profit de la data en termes d’activités, il est resté le principal contributeur (49,1 %) au revenu global du marché de la téléphonie mobile qui a augmenté de 26,2 %. Il a atteint 2,08 milliards de dollars au premier trimestre 2020 contre 1,65 milliard de dollars le trimestre précédent.

(Source : Agence Ecofin, 18 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)