twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zimbabwe : NetOne fait confiance à Huawei pour moderniser son réseau télécoms

mercredi 3 mars 2021

La brouille entre la Chine et le Zimbabwe autour de NetOne, survenue en octobre 2019, semble avoir été résolue. La société télécoms publique bénéficie à nouveau de son soutien financier et technique.

NetOne, la branche mobile de TelOne, l’opérateur historique des télécommunications, a confié la modernisation de son réseau télécoms à la société technologique chinoise Huawei. L’opération qui rentre dans le cadre de la coopération stratégique entre les deux pays est financée à hauteur de 400 000 USD par la Chine. C’est la phase 2 de l’opération de modernisation de réseau de NetOne. Elle vise une amélioration de l’accès au haut débit sur l’ensemble du territoire national.

« La couverture et la qualité du réseau améliorées considérablement par NetOne permettront aux Zimbabwéens de bénéficier de meilleurs services télécoms avec de nombreux avantages directs et indirects tels que l’accroissement de l’emploi et l’attraction des investissements, stimuler le développement des industries connexes et améliorer le climat d’investissement », a déclaré Jiang Jiaqi, le directeur pays de Huawei.

L’appui financier et technologique qu’apportera Huawei à NetOne traduit un apaisement des relations entre la Chine et le Zimbabwe autour de NetOne, tendues depuis 2019 suite à des accusations d’abus de confiance. En octobre, la Chine avait suspendu pour une durée indéterminée le financement du projet d’expansion de l’opérateur de téléphonie mobile évalué à 71 millions USD, après que le gouvernement zimbabwéen a saisi ces capitaux d’investissement, déposés sur un compte séquestre, pour obtenir des devises.

La modernisation de réseau engagé par NetOne contribuera à fournir à un plus grand nombre de Zimbabwéens un accès au haut débit, indispensable pour la transformation numérique que le gouvernement est déterminé à accélérer cette année. Il veut sortir le pays de sa faible préparation numérique qui s’est manifestée avec force pendant la crise du coronavirus.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 3 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)