twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Zambie : plus d’un an après l’obtention de la licence, Beeline Telecoms n’a toujours pas lancé ses activités

vendredi 8 juillet 2022

Beeline Telecoms a décroché en février 2021 la quatrième licence télécoms de Zambie. Le lancement de ses activités prévu pour août 2021 a été reporté à juin 2022. Un scénario qui s’apparente à celui du précédent détenteur de la licence, qui l’a perdue suite à son échec à lancer ses services.

La société Beeline Telecoms Limited n’a toujours pas lancé ses activités commerciales en Zambie plus de 16 mois après avoir obtenu la quatrième licence de téléphonie mobile du pays. Cependant, le gouvernement zambien reste optimiste quant à la mise en service prochaine de l’opérateur.

Felix Mutati, ministre de la Technologie et des Sciences, a déclaré, le mercredi 6 juillet, que le gouvernement était convaincu que l’Autorité zambienne de régulation des technologies de l’information de la communication (ZICTA) ferait bientôt une annonce sur la date à laquelle le quatrième opérateur de téléphonie mobile commencera ses activités.

C’est en août 2021 que Beeline Telecoms Limited était censée lancer ses activités en Zambie, six mois après l’obtention de sa licence télécoms. La société qui éprouvait des difficultés à acquérir des équipements a demandé le report de l’échéance au régulateur. Le nouveau délai a été fixé au 30 juin 2022.

Cette pression mise à Beeline Telecoms par le gouvernement est une stratégie mise en place pour éviter une nouvelle déception comme celle d’UZI Mobile Zambia Limited. C’est cette société qui avait initialement obtenu la quatrième licence mobile de Zambie en 2018, avant de finalement la perdre en juin 2020. Cela faisait suite à son échec à lancer ses services dans le pays, malgré toutes les facilités que lui avait accordées le gouvernement.

Une fois ses activités commerciales lancées, Beeline Telecoms devrait contribuer à l’accroissement de la concurrence sur le marché télécoms zambien déjà disputé par Zamtel, MTN et Airtel. Cela devrait déboucher sur des offres de services plus alléchantes, un service plus soigné aux consommateurs, une couverture réseau plus large, ainsi que de nouvelles recettes pour l’État. Tels sont les objectifs que poursuivait le gouvernement zambien lorsqu’il a décidé en 2017 d’introduire un nouvel acteur sur le marché télécoms national.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 juillet 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)