twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Yaya Abdoul Kane : « Il ne peut pas y avoir d’émergence sans TIC »

lundi 23 novembre 2015

Le gouvernement Sénégalais donne une importance capitale aux technologies de l’information et de la communication (Tic). Et c’est justement pour les promouvoir au niveau du secteur public, qu’un atelier de renforcement a été organisé en collaboration avec le groupe IBM. Yaya Abdoul Kane, le ministre des Télécommunications et des Postes, a profité de l’occasion pour annoncer la prochaine tenue d’un conseil présidentiel sur les Tic.

L’émergence passe nécessairement par les technologies de l’information et de la communication (Tic). C’est la conviction de Yaya Abdoul Kane qui présidait, ce matin, un atelier sur le relèvement des capacités d’innovation du secteur public. Selon lui, ce secteur doit faire l’objet de beaucoup d’attention : « Aujourd’hui la modernisation de l’administration est au cœur de la politique gouvernementale, en ce sens que nous ne pouvons pas aujourd’hui prétendre à l’émergence et réaliser tous les projets qui sont définis à travers le Pse, sans avoir une administration performante, qui puisse répondre aux sollicitations des usagers, des citoyens et des entreprises ».

Cet atelier avec le groupe IBM est venu à son heure si l’on en croit le ministre, car, déclare-t-il, il permettra de s’inspirer de l’expérience que le groupe américain, avec ses nouveaux outils, a déjà eu à expérimenter dans d’autres pays. Ce qui souligne-t-il va profiter aussi bien « aux citoyens, qu’aux entreprises sénégalaises ».

Cette importance accordée aux Tic n’est pas seulement l’apanage de Yaya Abdoul Kane, car, conclut-il « Le président de la République a donné des instructions pour que nous préparions un Conseil présidentiel sur le Sénégal numérique. A cet effet, le ministère est en train de travailler sur la finalisation de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique avec l’ensemble des acteurs du secteur. Nous voulons faire de l’économie numérique, un moteur de croissance et de développement qui doit soutenir l’ensemble des autres secteurs ».

Ousmane Demba Kane

(Source : Pressafrik, 23 novembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)