twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Wave dément la fermeture de ses filiales au Mali, Burkina et en Ouganda

mardi 5 juillet 2022

Wave a formellement démenti ce mardi 05 juillet, l’information selon laquelle, ses filiales basées au Mali, Burkina et en Ouganda ont fermé boutique pour raison économique. Dans un communiqué parvenu à Socialnetlink, la Fintech dément l’information diffusée dans la presse en ligne et sur les réseaux sociaux annonçant la fermeture des sociétés Wave au Mali, au Burkina Faso et en Ouganda. En effet, depuis hier, un communiqué signé par « Wave Mali » faisant état d’un licenciement du personnel pour raison économique a fait le tour des réseaux.

« Afin de garantir un fonctionnement optimal de nos services et pour rester agile dans ces trois pays, nous avons dû prendre la décision particulièrement difficile de réduire nos effectifs, ce qui ne correspond aucunement à une fermeture de nos filiales tel que relaté dans la presse en ligne. Nous réitérons notre engagement à continuer de servir les 10 millions d’utilisateurs actifs qui nous font confiance au Mali, au Burkina Faso, en Ouganda, en Côte d’Ivoire et au Sénégal » informe le communiqué.

La Fintech a également réaffirmé sa volonté à continuer de servir les 10 millions d’utilisateurs actifs qui leur font confiance au Mali, au Burkina Faso, en Ouganda, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

C’est dans cette perspective qu’elle tient à rassurer ses clients, ses partenaires et l’ensemble des populations qu’il est plus que jamais déterminé à rester dans les trois pays cités à long terme afin de continuer à œuvrer pour l’inclusion financière.

Wave de rappeler que les retraits et paiements sont toujours gratuits et les transferts à 1% tout en rappelant les médias et les populations à « la plus grande vigilance et à ne se référer qu’aux communications officielles et vérifiées du groupe Wave Mobile Money. »

Le groupe n’exclut pas par ailleurs, « le droit d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs et complices des actes et des messages de nature à porter atteinte à notre image, notre réputation commerciale sur nos différents marchés et à notre crédibilité » informe le communiqué.

(Source : Social Net Link, 5 juillet 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)