twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Wari, le « khalife général » du transfert d’argent à Touba avec 88% des transactions

mardi 7 novembre 2017

Les informations sorties du détail du document scientifique de l’impact de 250 mrds que le Grand Magal de Touba a sur l’économie sénégalaise, ont démontré que le service de transfert d’argent Wari a ravi la vedette à tous ses concurrents avec 88% des transactions effectuées dans la ville sainte.

Après avoir confirmé le résultat de 250 milliards sorti des travaux effectués par une équipe scientifique de l’université Alioune Diop de Bambey sur l’impact du Grand Magal de Touba sur l’économie sénégalaise, le professeur Lamine Guèye n’a pas manqué de rappeler les difficultés qui ont été rencontrées dans l’élaboration de ce document. « Nous avons emprunté une démarche scientifique pour réaliser cette étude avec des experts scientifiques qui ont reconnu les difficultés rencontrées dans le cadre de leur travail de collecte d’autant plus qu’il est compliqué de demander à certains, comme les commerçants, de révéler leurs bénéfices. Non sans oublier la forte affluence des pélerins » a d’abord renseigné Lamine Guèye.

En attendant la publication de ce document prévu pour ce mardi à l’occasion d’une rencontre avec la presse nationale et internationale, le Professeur a pu révéler un pan du détail de cette enquête dont l’exhaustivité n’a pas été démentie. Ainsi, il a été établi que 33,5 milliards de ce total est investi dans l’achat des bovins, ovins caprins et volailles pour un nombre de prés de 150 mille têtes utilisés lors du Magal.

Selon cette étude, le transport engloutit un montant de 8 milliards, là où les dahiras collectent un montant estimé à 22 milliards dans les dépenses, soit en moyenne journalière de 14 millions

Après avoir estimé le nombre de domiciles à Touba à 50 mille, la dépense moyenne s’élève à 143 mille FCFA lors du Magal. Toutefois, pour cette dernière estimation, il faudra noter que la disparité et le non équilibre dans les moyens font que certains peuvent dépasser cette moyenne au quintuple.

Le secteur des transferts d’argent n’a pas été en reste dans cette étude. L’importance de la part de ce secteur se justifie par les longues files dans les agences et établissements bancaires. Et, le service y ravit la vedette à toutes les autres institutions avec plus de 88% des transactions. Les autres structures comme Orange Money, Tigo Cash, Joni Joni, et autres se partagent le reste

Cheikh Anta Seck

(Source : Réussir Business, 7 novembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)