twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Wari, est-il réellement victime d’une campagne de dénigrement ?

samedi 13 juin 2020

A la suite de notre article intitulé : « Transfert d’argent : Vers la mort de Wari ?, le groupe a envoyé dans les médias un communiqué pour démentir selon certains, voire solder ses comptes pour d’autres. En effet, Wari soutient qu’il est victime d’une véritable campagne de dénigrement.

Nous voulons juste préciser que Socialnetlink n’a aucun intérêt à mener une campagne de dénigrement pour une entreprise créée par un Sénégalais. Dans notre article, nous avons bien précisé que Wari est une fierté pour tout citoyen du pays.

Malheureusement, en voulant démentir ou trouver des excuses, Wari s’est enfoncé à travers ce communiqué. Nous n’avons fait que constater et rapporter les difficultés rencontrées par les utilisateurs de son réseau. Heureusement, que le communiqué ne dit pas le contraire de ce que nous avions eu à écrire.

La rédaction de Socialnetlink partage avec vous le communiqué tel quel. Depuis plusieurs jours nous assistons au Sénégal à une véritable campagne de dénigrement tendant à faire croire que Wari “serait en faillite” ou “près de la mort.”

Wari est un groupe international avec une forte croissance mondiale et présent dans près de 100 pays.

Il est vrai qu’au Sénégal, pays d’origine de Wari des problèmes persistent quant au bon fonctionnement des services offerts au public et aux distributeurs partenaires du réseau Wari.

Ces problèmes ne sont pas dus à des questions financières mais uniquement à des contradictions commerciales entre certaines banques partenaires de Wari.

Celles-ci ont des exigences inacceptables pour Wari et des modes de fonctionnement inadéquats pour une bonne distribution des services Wari. Sans compter d’autres contraintes administratives injustifiées qui en rajoutent au sujet.

Il en résulte des blocages dans le paiement des IBAN des distributeurs qui par ricochet ne peuvent plus payer les retraits des clients Wari.

Cette situation intolérable a conduit Wari à prendre au Sénégal des dispositions radicales pour rétablir une bonne qualité de service et restaurer la confiance que les usagers sénégalais ont pour Wari.

Ces dispositions sont en cours d’implémentation pour un retour à la normale dans les plus brefs délais.

(Source : Social Net Link, 13 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)