twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Wari dit rejeter la décision de Millicom de ne plus lui céder Tigo

mardi 1er août 2017

Le groupe Wari dénonce une rupture unillatérale de contrat et dit rejeter "catégoriquement" la décision de Millicom de ne plus lui céder sa filale Tigo, la plateforme digitale de services financiers, affirmant avoir respecté "tous ses engagements" dans le cadre de l’acquisition du deuxième opérateur de téléphonie sénégalais.

Dans un communiqué, transmis mardi à l’APS, Wari dit s’étonner de "l’annonce de Millicom faite sur une remise en cause de la vente de Tigo et la rejette catégoriquement".

"Conformément au contrat de vente conclu en février 2017 qui lie Wari et Millicom, Wari a respecté tous ses engagements dans le cadre de cette acquisition du deuxième opérateur de téléphonie sénégalais, en payant le déposit initial et en conduisant une due diligence contractuelle de neuf mois (étude de tous les aspects commerciaux, légaux, financiers et techniques de Tigo) qui devait déboucher sur un paiement du reliquat en cas de diagnostic concluant", lit-on.

Wari explique s’être attaché "les conseils d’un opérateur de télécommunications d’envergure internationale pour un avis indépendant" et dénonce une rupture unilatérale du contrat le liant à Millicom.

"Aux côtés de son partenaire technique et financier, Wari maintient sa volonté de respecter les délais et les process sur lesquels l’accord avait été conclu, peut-on lire dans ce communiqué. Ayant prévu de faire le paiement de l’acquisition au plus tard le 30 septembre, conformément aux engagements de sa banque partenaire, Wari dénonce une rupture unilatérale du contrat par Millicom et interpelle les autorités devant pareille forfaiture".

"Il est regrettable que des acteurs économiques sénégalais puissent être associés à ce que Wari considère comme une manœuvre qui va à l’encontre des intérêts sénégalais et africains", en référence à certains membres du consortium auquel Millicom a annoncé vouloir désormais céder Tigo.

Millicom a annoncé dans un communiqué reçu lundi à l’APS qu’il avait décidé de mettre fin à l’accord de cession de sa filiale sénégalaise Tigo à Wari.

Dans ce communiqué, le Groupe Millicom ajoutait avoir décidé, dans le même temps, de signer "un accord pour la cession de Tigo au Sénégal à un consortium composé du Groupe Teyliom Telecom, NJJ, et de Sofima (véhicule d’investissement en télécommunications géré par le Groupe Axian Groupe Axian)".

Wari, de son côté, "entend développer un groupe panafricain à vocation internationale, leader dans le déploiement de solutions digitales", souligne le communiqué de cet agrégateur de solutions digitales et polyvalentes spécialise dans les transactions financières ou non financières, créé en 2008 à Dakar.

(Source : APS, 1er aout 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)