twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vulgarisation des activités du gouvernement : L’Etat se dote d’un nouvel outil de communication

mardi 11 septembre 2018

L’Etat du Sénégal compte mettre à profit ses réalisations et se défendre face aux critiques qui lui sont faites. Dans ce dessein, le régime en place a mis sur pied, hier, une nouvelle entité dénommée Bureau d’information gouvernementale (Big). Elle vise à renforcer la communication du gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement, qui a présidé la rencontre, a expliqué qu’il s’agit de la continuité d’une mission ‘’exaltante’’ engagée aux côtés du président de la République. D’après Seydou Guèye, le chef de l’Etat a demandé au gouvernement de lui proposer une doctrine de communication afin, dit-il, de valoriser davantage l’essence de ses réalisations au niveau national et au plan international.

Ainsi, pour Seydou Guèye, il s’agira ’’d’organiser la communication gouvernementale, à travers la mise en place du Bureau d’information gouvernementale (Big), de rendre disponible l’information publique et faire comprendre les messages de la communication institutionnelle et, enfin, de vulgariser les réalisations, les projets et politiques publics’’. Le ministre, Secrétaire général du gouvernement, pense que l’atteinte de ces objectifs s’appuie sur ‘’une bonne planification et une coordination efficace des actions de communication avec les conseillers techniques en communication des ministères et des administrations publiques, pour servir de plateforme à la prise en charge sectorielle des nouvelles exigences communicationnelles du gouvernement’’.

D’après Seydou Guèye, le Big doit créer les conditions d’une interaction, grâce à des outils à la fois performants, pertinents et didactiques pour mettre à disposition l’information publique. Il s’agit donc, à ses yeux, de réécrire les termes d’un nouveau partenariat médiatique, en parfaite intelligence avec les conseillers techniques en communication des ministères.

Le directeur général du Bureau d’information gouvernemental, Doudou Sarr Niang, a indiqué, pour sa part, que le défi à relever est de faire en sorte que l’information gouvernementale soit au cœur des préoccupations des Sénégalais.

Habibatou Traoré

(Source : Enquête, 11 septembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)