twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vol de câbles appartenant à la Sonatel et à la Senelec La gendarmerie démantèle un réseau avec à sa tête une dame

mercredi 4 octobre 2006

Ils sont quatre jeunes dont l’âge varie entre 17 et 18 ans. Leur sport favori était de chaparder les câbles de la Sonatel et de la Senelec pour en extraire le cuivre qu’ils écoulaient auprès d’une dame. Et celle-ci de le revendre à son tour à une société indienne sise à Dakar. Heureusement que les hommes de l’adjudant Mamadou Seck sont parvenus à mettre un terme à leurs agissements sordides qui ont causé d’énormes préjudices auxdites sociétés.

Ils ont pour noms : Mbaye Samb, Cheikh Wade, Abdoulaye Diallo et Amadou Woury Diallo. Ils sont tous domiciliés à Thiaroye. Depuis six mois, toutes leurs activités se résument à faire main basse sur les installations de la Senelec et de la Sonatel. Mais comme toute chose a une fin, ils ont été finalement appréhendés. Samedi 30 septembre, vers dix heures, un coup de fil avise la gendarmerie de Keur Massar que deux jeunes sont épinglés à la cité Senelec alors qu’ils subtilisaient des câbles électriques et qu’une foule en furie voulait leur appliquer une justice expéditive. Des éléments sont aussitôt dépêchés sur place pour leur éviter le lynchage et les conduire à la brigade. Mbaye Samb et Cheikh Wade trouvés en possession d’un sac plein de fils électriques, ne perdent pas de temps pour passer à table."D’ailleurs, nos acolytes, Abdoulaye Diallo et Amadou Woury Diallo ont pris la bretelle reliant la station "Shell" à la cité Gendarmerie pour commettre eux aussi un vol portant sur le même matériel" laissent-ils entendre. Grâce à ces indications, ces autres malfaiteurs sont cueillis à leur tour par les gendarmes qui étaient à bord d’un véhicule banalisé pour tromper leur vigilance. Sachant que les carottes sont cuites pour lui et ses compères, Mbaye Samb délie la langue."Nous travaillons pour le compte d’une dame nommée Ndèye Sarr établie au garage de poste Thiaroye.

Cela fait six mois que piquons tout ce qui est installation téléphonique ou électrique et une fois le cuivre ou l"aluminium récupéré, nous le lui vendons au prix de 2.000 frcs le kilo", soutient-il. Une révélation de taille qui pousse les pandores à lui rendre une visite. Les gérants de Teresa Trading dans le coup Une fois sur place, un gendarme en civil se font passer pour des gens venus traiter affaire avec la dame. Au bout d’une quinzaine de minutes, Ndèye Sarr daigne se présenter et se met rapidement au travail. Loin de deviner qu’un homme de loi fait partie de l’assistance, elle commence par régler la bascule et entame des discussions avec les nommés Mouhamadou Bachir Cissé et Rajes Gans Rawet, ressortissant indien. Ils sont les gérants de la société Teresa trading spécialisée dans l’achat de cuivre, d’aluminium et de fer pour l’exporter en Inde. Son siège est situé derrière le service des mines. Dans le véhicule de ces derniers, les gendarmes ont découvert trois sacs remplis de cuivre provenant des matériels des deux sociétés sus-citées et un câble"Almatech" qui coûte excessivement cher. Il faut noter que le câble, une fois sectionné, ne peut être bricolé. Il faut le remplacer entièrement. Et à chaque fois qu’il est endommagé par des voleurs, quelque six cents abonnés du secteur où cela s’est passé, perdent le réseau." Nous avons acheté auprès d’un certain Nar Sock installé à Grand Yoff, le cuivre d’un poids total de 117 kilos à 275.000 frcs et le câble à 24.200 frcs, soit 550 frcs le kilo, "confie Rajes Gans Rawet. Lui, son collègue, leur chauffeur Ibrahima Diallo, de même que Ndèye Sarr, la supposée instigatrice de tout ce micmac, sont arrêtés. Le préjudice subi par la Sae-Soprec est de deux millions selon un de ses responsables. Quant à la Sonatel et la Senelec, elles ont porté plainte contre les mis en cause, en attendant d’évaluer le préjudice. Malgré les pressions et autres interventions pour la tirer d’affaire, Ndèye Sarr et ses co-interpellés, y compris les gérants de Teresa Trading, ont été déférés au parquet le mardi 3 courant pour vol et complicité.

Bounama Hann

(Source : L’Observateur, 4 Octobre 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)