twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Visa a ouvert son tout premier studio d’innovation d’Afrique au Kenya

mercredi 6 avril 2022

La technologie de paiement est au coeur de plusieurs milliards d’investissements annuels en Afrique depuis les cinq dernières années. Elle porte les espoirs de l’inclusion financière universelle prônée par les agences internationales de développement.

La société de paiement électronique Visa a ouvert, mercredi 6 avril, son tout premier studio d’innovation d’Afrique au Kenya. Basée à Nairobi, la structure servira de cadre d’accélération de la recherche technologique en matière de paiement dans la région Afrique subsaharienne. Elle contribuera à encadrer les développeurs qui portent des solutions à même de révolutionner les paiements et l’e-commerce.

Le studio aidera aussi les clients et partenaires Visa sur le continent à étendre leurs offres de services, à accéder à des outils technologiques qui leur permettront de surmonter certains grands défis liés à leur environnement commercial. Le studio du Kenya rejoint le réseau mondial de studios d’innovation opéré depuis 2016 par Visa qui comprend Dubaï, Singapour, San Francisco.

Selon Aida Diarra, la vice-présidente principale et directrice de Visa pour l’Afrique subsaharienne, cet investissement est justifié par le fait que « l’Afrique subsaharienne est une région à croissance rapide avec une population férue de technologie. Alors que nous continuons à développer l’adoption des paiements numériques dans la région, notre aspiration est d’approfondir notre collaboration avec nos clients et partenaires dans le développement de solutions conçues autour des besoins uniques de l’Afrique ».

Depuis les cinq dernières années, les fintech éclosent rapidement en Afrique. C’est le segment qui enregistre le plus de croissance et d’investissement. Un dynamisme qui témoigne de l’intérêt toujours fort des populations pour des solutions financières pratiques, de proximité et à des coûts abordables. Investir dans l’innovation dans ce secteur d’activité revêt un enjeu stratégique pour Visa qui veut consolider sa présence et sa part de marché.

Visa a indiqué que des idées pour soutenir la croissance des paiements émergents tels que le paiement sans contact, le paiement à la livraison seront explorées dans le studio d’innovation, tout comme le développement de solutions de paiement intelligentes qui tirent parti de la blockchain, de l’Internet des objets, de la réalité virtuelle et de la biométrie.

Muriel Edjo

(Source : WeAreTechAfrica, 6 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)