twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vingt cinq (25) ans de combat en faveur des Logiciels Libres (LL)

samedi 15 septembre 2012

Dr. Tidiane Seck, Directeur de Aurore Technologie partage ses vingt cinq ans d’expériences avec les participants de ELLA le 11 septembre 2012 dans la salle multimédia de l’Université Cheick Anta Diop (UCAD) où se tient la formation. Dr. Seck, enseignant de profession à l’époque expliqua que la bataille a commencé en 1987 par un groupe de 3 personnes dont il faisait parti. De 1988 à 2002, il fut formateur de Linux pendant 14 ans avant de d’intégrer l’administration étatique où il joua un rôle essentiel à l’adoption des Logiciels Libres (LL) dans les services administratifs étatiques. Il devint Directeur de l’Agence De l’Informatique de l’Etat (ADIE) en 2006.

Pendant encore quatre (04) ans (2006-2010), il travailla à promouvoir l’immigration des Logiciels Propriétaires (LP) vers les LL car “l’Etat Sénégalais payait 500 millions de FCFA par an à Microsoft comme frais de pour les licences” nous a confié Dr. Seck. Pour démontrer la bonne cause de sa lutte, le Dr. SECK a partagé des exemples concrets de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de l’Etat Gabonais. “La BCEAO fonctionne à 90% sur du libre. Elle payait 2 000 000 000 FCFA par an de licence à IBM et à Oracle mais aujourd’hui, elle paye seulement 200 000 000 FCFA par an” a-t-il expliqué.

Depuis 2004/2005 donc, les LL ont permis d’économiser 90% du budget alloué aux LP. Aujourd’hui encore, le Docteur reste convainque qu’avec avec le temps, le payement des 200 000 000 FCFA deviendra 0 FCFA. Concernant le Gabon, il a précisé que le pays vient de se connecter avec OGAB ACE et a mis en place un Data center, avec 16 machines, dont 256 machines / environnement virtuels, 20 Téraoctet de capacités et aura à peu près 80 serveurs. “Tout l’intranet du Gabon est basé sur le LL zimbra” a-t-il souligné.

Présentation d’expert, parole de sage, ces expériences sont sources d’inspiration pour bon nombre de personne. Ainsi, nous avions tenu à lui arracher quelques mots pour les participants de ELLA.

1) Yam Pukri : Par quelle approche pensez-vous que les futurs formateurs de ELLA puisse passer pour convaincre les décideurs politiques dans leurs pays respectifs car vous avez pu influencer l’adoption des LL parce que vous aviez eu la chance d’être du camp des décideurs ?

Dr. Seck : Il faut d’abord que les futurs formateurs choisissent des applications pour lesquelles les décisions sont faciles à prendre. Par exemple, les intranets, les sites webs, les messageries, les annuaires et téléphonies. Ensuite, il faut qu’ils utilisent le message “coûte moins cher mais plus efficace pour convaincre les décideurs”.

2) Yam Pukri : Quels conseils avez-vous à donner aux futurs entrepreneurs ?

Dr. Seck : Il ne faut pas qu’ils se considèrent comme des vendeurs ou commerçants mais il faut qu’ils soient des acteurs de la promotion de l’écosystème du libre et cela se traduit par leur activisme à l’endroit des LL.

La bataille a été rude et pour Dr. Seck, elle semble toujours vaine “nous n’avons pas encore eu gain de cause jusqu’à présent” a-t-il désolément exprimé. Cependant l’espoir est permis car la formation et la Communication (à travers Internet) sont les armes conseillées par le Dr. Seck pour la suite du combat.

Plus d’info :
www.Vifib.org
www.zimbra.org
http://www.giz.de/
http://www.cticdakar.com/ www.ict-innovation.fossfa.net

Ilboudo Wendemi, Yam Pukri/Burkina-ntic

(Source : Burkina NTIC, 12 septembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)