twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vice-présidence du GAC-ICANN : le Burkina positionne son Directeur Général du développement de l’industrie numérique

dimanche 6 octobre 2019

GUIGUEMDE Jacques Rodrigue Ragnimpinda, Conseiller auprès du GAC et Directeur Général du développement de l’industrie numérique du Burkina est le candidat du Burkina Faso à l’un des postes de vice-présidence du GAC-ICANN. La ministre burkinabè du développement de l’économie numérique et des Postes a invité ses pairs à soutenir la candidature de M. GUIGUEMDE. Dans un courrier adressé aux Ministres en charge des TIC ayant des représentants au sein du comité consultatif des Gouvernements (GAC) de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers(ICANN), Hadja Fatimata OUATTARA-SANON a formellement présenté cette candidature.

L’élection se déroulera du 11 octobre au 3 novembre 2019. Le 4 novembre, les résultats seront proclamés à Montréal, lors de la plénière du GAC au cours de l’ICANN66 qui se tiendra du 1er au 7 novembre 2019. Au Burkina Faso, le ministère des Affaires Etrangères est aussi impliqué dans le soutien au candidat du pays.

Cinq postes de vice-présidence sont à pourvoir. Les membres actuels terminent leur mandat en mars 2020. Et, le Burkina espère obtenir un siège à travers la candidature de son Directeur Général du développement de l’industrie numérique.

GUIGUEMDE Jacques Rodrigue Ragnimpinda est titulaire d’un Master 2 en E-Services International. Avec plusieurs cordes à son arc dans le domaine technologique, il est, depuis 2018, point focal pour la coordination du développement de la stratégie Smart Africa ; point focal pour la mise en œuvre du projet « One Africa Network » de Smart Africa ; il représente le Burkina au sein du Comité consultatif gouvernemental (Ide l’ICANN. En 2017, il est certifié expert en gouvernance de l’Internet à l’Organisation Internationale de la Francophonie.

M. GUIGUEMDE dirige aussi depuis la même année, l’initiative de détection de talents au Burkina dans les TIC, à travers un concours national. C’est donc un jeune « pétri de talents », comme on le qualifie à Ouagadougou, que le Burkina envoie siéger à l’un des cinq postes de la vice-présidence du GAC de l’ICANN.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 6 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)