twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers une nouvelle amende de l’ARTP : La Sonatel encore mise en demeure

mercredi 29 août 2007

Quelques jours seulement après l’arrêt du Conseil d’Etat confirmant la sanction de l’Agence de régulation des postes et télécommunications (Artp), voilà que Daniel Goumbala Seck sert encore une mise à demeure à la Sonatel. En début de semaine, l’Artp a, par lettre adressée à la direction de la Sonatel, demandé des explications sur la mauvaise qualité du réseau de sa téléphonie mobile avant de lui servir une mise en demeure. Une source très sûre renseigne qu’on « va tout droit vers une nouvelle amende.

Car malgré les sanctions financières précédentes, la Sonatel continue à perdre le réseau et à paralyser ses abonnés. L’Artp avait déjà écrit une première lettre, cette dernière n’est qu’une relance. Et si la Sonatel ne respecte pas la mise en demeure, l’Artp va sévir. C’est presque inévitable ». Cette démarche ferme de l’Artp est dictée par le fait que la Sonatel semble récidiver dans la mauvaise qualité du réseau. Les abonnés de son service mobile sont confrontés depuis plusieurs jours à des bizarreries qui minent le réseau. Des exemples, à ce sujet, foisonnent. Il est devenu fréquent qu’un abonné s’entend répondre qu’un numéro qu’il avait joint une minute auparavant n’est plus attribué. Ou alors, c’est un numéro qui se trouve subitement « injoignable » ou hors réseau. « Il faut que la Sonatel respecte le contrat qui le lie avec ses abonnés. Tant qu’elle ne le fera pas, l’Artp ne cessera de sévir », ajoute notre source.

En tout cas, la Sonatel ne perd rien pour attendre. Il y a de cela quelques mois, après une mise en demeure, l’Artp lui avait infligée une amende de 3 milliards 196 millions 800.000 Fcfa. Le courage de l’agence dirigée par Daniel Goumalo Seck avait été salué par les abonnés et l’association des consommateurs. Après notification de la sanction, la société dirigée par Cheikh Tidiane Mbaye avait contesté la décision avant de saisir le Conseil d’Etat. Les magistrats, dans un arrêt rendu récemment avaient donné raison à l’Artp qui ne faisait, selon eux, que remplir son rôle de régulation. Reste maintenant à savoir quel argument la Sonatel va donner à l’Arpt après cette nouvelle mise en demeure qui risque encore d’accoucher d’une amende comptable en milliards de Fcfa.

Cheikh Mbacké Guissé

(Source : L’As, 29 Août 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)