twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers une crise sociale dans le secteur des télécommunications : Le personnel de la Sonatel dénonce la préférence affichée par Me Wade pour les opérateurs étrangers...

samedi 19 juin 2010

Le secteur des télécommunications va connaître une crise sans précédent le mos prochain sine rétablit pas l’équilibre de la concurrence que le Président de la république, Me Abdoulaye Wade, a rompu entre les différents opérateurs de la place. Dénonçant le parti-pris affiché par Me Abdoulaye Wade qui a une dangereuse préférence pour Sudatel au détriment de la Sonatel, l’opérateur traditionnel, le personnel de cette dernière annonce une grève illimitée en juillet.

L’intersyndicale de la Sonatel met à nu l’immixtion de l’institution qu’est le président de la république dans le dynamique marché des opérateurs du secteur des télécommunications. Pointant du doigt le Chef d e l’état qu’ils considèrent comme un allié du concurrent, les travailleurs de la Sonatel disent ne pas comprendre les lenteurs accusées par Me Abdoulaye Wade dans le processus de signature du décret les autorisant à commercialiser les services de la puce du « 3G+ », au moment ou le dossier du dernier opérateur à rejoindre le marché, Sudatel, a été traité avec une célérité exceptionnelle. Faisant l’historique du projet de la Sonatel de passer à la « 3G+ », lors de leur conférence de presse d’hier, le coordonnateur de l’intersyndicale, Mamadou Aïdara Diop rappelle que c’est en 2008 qu’ils ont commencé à travailler sur ce projet avec les autorités compétentes comme l’Autorité de régulation du secteur des télécommunications et des postes (ARTP) en vue de décrocher les autorisations d’exploitations nécessaires. C’est au mois de décembre 2009, indique M. Diop, sur la base d des autorités gouvernementales, a donné sa caution à Sonatel « pour nue extension de sa licence à des conditions acceptées par les deux parties ».

C’est le Président qui nous a ligotés pour permettre à Sudatel d’être prête à l’exploitation de la 3G ...

Mais c’était sans compter avec le manque d’enthousiasme de la présidence de la République, parce que, fait remarquer M. Diop, « tous les trois projets de décret élaborés, ficelés et soumis au président de la République sont restés sans suite ». Pour les travailleurs de la Sonatel, il n’y a pas l’ombre d’un doute, ce sont des entraves faites à dessin. « C’est le président de la République qui nous a ligotés pour permettre à Sudatel d’être prête à l’exploitation de la 3G+, alors que Sonatel n’attend que ce décret pour offrir aux consommateurs, aux Sénégalais cette innovation. » martèle M. Diop qui assure : « nous sommes même prêts à mettre en service le service 3G sur toute l’étendue du territoire national dans les cinq jours qui suivront la signature dudit décret ». Les travailleurs de la Sonatel n’ont pas manqué de signalé que, vendredi passé, Abdoulaye Wade a personnellement présidé la cérémonie de lancement de la puce du « 3G+ » de Sudatel.

Toute chose qui dénote de la grave partialité de l’institution présidentielle dans une concurrence entre privés et de sa préférence pour les entreprises étrangères qui a coulé le secteur du Btp, ont martelé certains syndicalistes de la Sonatel. Pourquoi deux projets de décret se perdent dans le palais alors qu’un troisième est demeuré en l’état de projet depuis lors ? , s’interrogent les conférenciers qui se demandent également si l’intrusion du président Wade fait partie des clause d’attribution de la licence globale de Sudatel « dont les conditions demeurent nébuleuses ».

Abdoul Aziz Seck

(Source : Le Populaire, 19 juin 2010)

Post-Scriptum

...et annonce une grève illimitée

Face à la violation des règles élémentaires de la concurrence orchestrée par la présidence de la République sur fond de partialité, les dirigeants de l’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel vont dérouler un plan d’action dont l’étape phare sera une grève illimitée prévue en mi-juillet prochain. Mamadou Aïdara Diop, le coordonnateur de ladite alliance syndicale, prévient que ses camarades sont prêts à tout pour éviter le pire à la Sonatel.

Convaincus que les différents actes posés depuis un certain temps par les plus hautes autorités du pays, comme la tentative avortée de la vente des actions Sonatel de l’état et récemment , les blocages de leurs innovations, aboutiront dans les 5 prochaines années à la faillite de ce fleuron de l’économie sénégalaise, les membres de cette intersyndicale vont soutenir la confrontation au besoin. "Le personnel de la Sonatel va, comme par le passé, dérouler notre plan d’action d’ici la fin du mois de juillet, à travers des assemblées générales de sections, une marche nationale de sensibilisation des populations et une grève illimitée jusqu’à ce que le président de la République signe le décret", a laissé entendre M. Diop pour qui "il n’est pas question de de laisser le Président de la République piétiner les intérêts sénégalais avec les 27% des actions de la Sonatel détenues par l’état, en faveur d’intérêts étrangers".

Ce mouvement d’humeur en vue vise, selon les conférenciers, à amener le président Wade à signer le décret permettant à la Sonatel de concurrencer loyalement la Sudatel sur l’exploitation de la puce « 3G+ ». "Nous demandons à l’état d’être équidistant des opérateurs et au Chef de l’état de signer ce décret pour rétablir l’équilibre de la concurrence", a ajouté le président de l’amicale des cadres de la Sonatel, Demba Diarra Mbodj.

Abdoul Aziz Seck

(Source : Le Populaire, 19 juin 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)