twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers un forum sur le net pour débattre des problèmes de l’UCAD

vendredi 4 mai 2007

Le recteur de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Abdou Salam Sall, a annoncé, vendredi à Dakar, la mise en place d’un forum via l’Internet où seront débattues les questions concernant le devenir de l’établissement, notamment celle relative aux franchises universitaires.

"Nous allons ouvrir un forum sur le web et les textes des intervenants y seront publiés" pour que les étudiants puissent participer aux débats, a indiqué M. Sall lors d’une table ronde sur les franchises universitaires organisée à l’UCAD II dans le cadre des activités commémorant le cinquantenaire de l’Université.

A la table ronde étaient conviés Yaya Bodian, professeur chercheur, à la Faculté des sciences juridiques et politiques, Francis Nyamjoh, chef du département des publications et des publications au CODESRIA et Khalifa Ababacar Diagne, chef du service social du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD).

Abdou Salam Sall a déploré qu’une bonne partie de la communauté dont des responsables syndicaux et des étudiants soient absente à la rencontre qui a abordé notamment des questions portant sur la marche de l’institution.

S’offusquant du fait que lors d’un débat sur "un problème aussi important (Ndlr, les franchises universitaires), la salle ne pas soit pleine", il a déclaré : "il y a un problème pour cette génération à venir vers les débats".

Abdou Salam Sall s’est rappelé, à ce propos, tout en se défendant de "faire vieux jeu" que de son temps les étudiants venaient à de telles rencontres pour "écouter religieusement" les différentes interventions.

C’est à partir des réactions des différents participants que des mesures seront prises, a-t-il indiqué avant de noter que beaucoup de réformes étaient envisagées, mais ne peuvent être prises, sans l’acceptation des étudiants.

M. Sall a souligné, entre autres, la nécessité de revoir les "faibles" participations des étudiants, de redistribuer les fonds de l’université pour qu’une bonne partie réservée aux bourses soit affectée aux questions pédagogiques. Cela, en faisant que les étudiants dont les parents sont "riches" se passent de ces allocations.

La mise en place du forum sera aussi, a expliqué le recteur, une manière d’"ouvrir le débat à la société" qui, à son avis ne semble pas intéressée par les problèmes de l’université. Dans tous les cas, a souligné Abdou Salam Sall, la communication sera poursuivie à travers les médias.

(Source : APS, 4 mai 2007

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)