twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la régularisation des transferts d’argent en Mauritanie

mardi 7 août 2018

« Toute société de transfert de fonds ou de valeurs qui n’aura pas déposé une demande de régularisation ou dont la demande aura été rejetée sera définitivement fermée et ses responsables contrevenants seront passibles des sanctions prévues par la réglementation en vigueur », a averti la BCM dans une circulaire consultée mardi par APA.

Un très grand nombre de prestataires de transfert d’argent, installés dans des bureaux spécifiques ou à l’intérieur de boutiques, se trouvent dans toutes les villes mauritaniennes, surtout à Nouakchott.

Selon les services de la Banque centrale, la quasi-totalité de ces prestataires travaillent dans l’illégalité car, ne disposant d’aucune autorisation.

« La législation relative à la lutte contre le blanchissement d’argent et le financement du terrorisme exige des personnes morales et physiques de solliciter et d’obtenir une autorisation de la Banque Centrale de Mauritanie avant d’exercer des activités de transfert de fonds ou de valeurs », précise la circulaire.

Elle ajoute que ladite législation précise les peines applicables aux personnes physiques ou morales qui effectuent des services de transfert de fonds ou de valeurs sans autorisation.

La BCM a exigé que des copies d’immatriculation fiscales et d’inscription au registre de commerce, des statuts pour les personnes morales et des cartes d’identité nationales des actionnaires et principaux dirigeants soient jointes à la demande de régularisation.

Elle a aussi requis une liste des agents des différents prestataires et leurs adresses, ainsi que des attestations prouvant que ces personnes physiques et morales ne figurent pas sur la liste des créances gelées.

(Source : APA, 7 aout 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)