twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la création d’un programme de master et de doctorat en navigation par satellite

mercredi 14 novembre 2012

Le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, professeur Mary Teuw Niane, a annoncé mercredi à Dakar la création prochaine de programmes de master et de doctorat dans le domaine de navigation par satellite.

‘’Ce projet, parmi les applications dans divers domaines, aura l’opportunité pour les étudiants et les chercheurs de se doter d’infrastructures qui conduiront à la création de programmes de master et de doctorat dans le domaine de navigation par satellites’’, a-t-il dit

Pr. Niane a présidé l’ouverture du 2ème colloque sur la promotion des Systèmes globaux de navigation par satellite (GNSS) pour le développement des pays d’Afrique Subsaharienne.

Cette rencontre de deux jours vise à mieux faire comprendre aux participants la valeur intrinsèque des technologies GNSS dans le contexte d’un développement durable et de lutte contre la pauvreté.

Le ministre a indiqué qu’au-delà de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ce projet aura, au profit des Sénégalais, des applications dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, des TIC et de l’environnement.

‘’Ce projet est venu au bon moment pour permettre aux secteurs vitaux de notre économie d’entrer de plain-pied dans l’ère du transfert de technologies maîtrisé et, ainsi, insuffler un leadership de notre jeunesse dans l’appropriation des outils qui mettront définitivement notre pays dans le lot des pays émergents’’, a-t-il soutenu.

Selon le conseiller politique de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal, Victor Madeira dos Santos, ce projet satellitaire intègre déjà un partenariat et fait partie intégrante d’un plan d’action des projets qui feront l’objet d’une imprégnation stratégie.

Il a invité à développer un plaidoyer pour que le GNSS soit mis à profit dans plusieurs domaines stratégiques pour le développement, non seulement de l’Afrique, mais surtout du Sénégal.

Cela couvre, de ce fait, tout ce qui est contrôle de pêche, de navigation et toutes les côtes qui longent l’Afrique. ‘’Il s’agit aussi de toucher le contrôle des forêts et un domaine spécifiquement important au Sénégal qui est le développement du cadastre’’, a signalé M. dos Santos.

(Source : APS, 14 novembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)