twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vers la création d’un fonds de soutien au passage à la télévision numérique

lundi 25 octobre 2010

Le gouvernement envisage la création d’un fonds destiné à soutenir l’approvisionnement des ménages en appareils adaptés à la télévision numérique (TN), une technologie vers laquelle le Sénégal engagé dans une phase transitoire s’achemine à l’horizon 2015.

Comme tous les pays membres de l’Union internationale des télécommunications (UIT), le Sénégal doit achever sa transition vers la TN au plus tard le 17 juin 2015.

Pour ce faire, le gouvernement a créé, en août dernier, le Comité national pour le passage de l’audiovisuel de l’analogique au numérique, chargé d’’’orienter et de piloter’’ le passage à cette nouvelle technologique.

Ce comité, qui a tenu sa première réunion, lundi à Dakar, étudie ‘’les voies et moyens de la création d’un fonds d’accompagnement des foyers’’ dans le passage à la TN, a annoncé le ministre de la Communication et des Télécommunications, Moustapha Guirassy.

M. Guirassy, président dudit comité, a ajouté que le gouvernement animera une campagne de communication, au profit des ménages, sur le ‘’basculement’’ du pays à la TN.

‘’La généralisation du numérique est une obligation’’, a encore dit le ministre, citant l’amélioration de la qualité des images et du son comme un avantage de cette technologie.

Les régions sénégalaises, une par une, basculeront au numérique à des dates qui seront indiquées, a-t-il fait savoir, rappelant que cela doit se faire au plus tard en 2015, comme l’exige l’UIT.

En 2015, le gouvernement commencera à ne délivrer que des fréquences numériques dans le domaine de la télévision, a indiqué Moustapha Guirassy, soulignant ‘’le service à fort potentiel’’ économique et ‘’aux multiples enjeux économiques, culturels et sociaux’’ de la TN.

Nancy Ndiaye Ngom, la directrice du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), membre du comité, a dit que le Sénégal doit se doter d’un code de l’audiovisuel numérique, avant 2015. Ce code, selon elle, doit être ‘’adapté aux évolutions technologiques et au respect des droits des usagers’’ de la TN, en plus d’’’anticiper sur les dérives et les abus’’.

(Source : APS, 25 octobre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)