twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vera Songwe : « L’Afrique doit encore s’emparer des nouvelles technologies »

jeudi 4 janvier 2018

Le continent africain regorge d’innombrables possibilités, notamment dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Seulement, ces opportunités ne sont pas toujours exploitées comme elles devraient l’être. C’est en tout cas l’avis de Vera Songwe, la secrétaire générale de la Commission économique pour l’Afrique (Cea). Dans une interview qu’elle a accordée à nos confrères de Jeune Afrique, la camerounaise estime que les africains ne se sont encore assez emparé des nouvelles technologies.

« L’innovation va clairement permettre au continent de faire un bond en avant. Mais pour en tirer le meilleur parti, l’Afrique doit encore s’emparer des nouvelles technologies, préparer cette fameuse quatrième révolution industrielle. La population a l’énergie de sa jeunesse et elle peut vite rattraper son retard technologique. Je suis convaincue que d’ici dix ans certaines des principales évolutions technologiques viendront d’Afrique. Notre continent n’a pas vocation à copier les solutions venues d’ailleurs. Il emprunte déjà sa propre voie et impose ses propres standards, comme avec le mobile ­banking au Kenya », explique Vera Songwe.

Dans la foulée, elle ajoute que l’innovation africaine devrait encore être largement soutenue pour se hisser au rang des grandes puissances en la matière : « L’Afrique a de quoi largement contribuer au monde qui se dessine. Bien sûr, nos capacités en matière de recherche et d’innovation sont aujourd’hui réduites par rapport à celles de l’Inde ou de la Corée du Sud, mais nous allons créer l’environnement nécessaire pour les développer et montrer au reste du monde que nous avons un savoir-faire à partager ».

(Source : TIC Mag, 4 janvier 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)