twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vera Songue [CEA] sélectionne le Congo Brazza pour le lancement d’une phase de tests de la 5G

mardi 17 septembre 2019

C’est dans une correspondance datée du 13 août 2019 que la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Vera Songwe, informe le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, de sa décision de sélectionner le Congo pour le lancement d’une phase de pilotage du réseau 5G. Ce qui fera du pays l’un des pionniers africains à expérimenter cette technologie. « Le lancement de cette phase de pilotage du réseau 5G comprendra une série de tests techniques et l’analyse des opportunités y relatives dans un certain nombre de pays africains…Ces tests seront exécutés en étroite collaboration avec le gouvernement, les opérateurs de télécommunication locaux, l’Autorité de régulation des télécommunications ainsi que les acteurs du secteur privé afin de saisir les opportunités émergentes offertes par la 5G », explique dans sa correspondance Vera Songwe. Elle ajoute ensuite que « ces tests permettront aussi au gouvernement et au régulateur de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la disponibilité et une attribution efficace des bandes de fréquences 5G prenant en compte les projets de déploiement techniques et commerciaux ».

Le lancement de cette phase de pilotage du réseau 5G, explique Vera Songwe, comprendra une série de tests techniques et l’analyse des opportunités y relatives dans un certain nombre de pays africains. Le projet relève de la politique de la CEA à l’appui des efforts des Etats membres pour tirer profit de la révolution numérique aux fins de la transformation économique des pays africains.

Sur les raisons du choix du Congo, la secrétaire exécutive de la CEA évoque l’engagement du Congo pour le développement inclusif et durable des télécommunications et des TIC. En cas de succès de ces tests, le Congo pourra servir de modèle à d’autres Etats africains à y être aussi favorable afin d’effectuer leur entrée dans la technologie 5G.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 17 septembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)