twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ventes des actions de l’Etat à France télécoms : Une rencontre cruciale ce mardi

mardi 28 avril 2009

Les syndicalistes de la sonatel pensaient voir le bout du tunnel avec la proposition de l’expert de l’Etat Gabriel Fal. Une solution qui satisferait tout le monde. Mais ils redoutent un coup fourré de dernière minute.

Va-t-on vers une solution de sortie de crise entre les travailleurs de la Sonatel et France télécoms ?

Une réunion cruciale se tient ce mardi après-midi à la présidence de la république entre les syndicalistes et les représentants de l’Etat dans le cadre du comité restreint mis en place pour trouver une issue à l’affaire dite des ventes des actions de l’Etat à France télécoms.

Le comité formé de Karim Wade, conseiller spécial du Président de la république, de Thierno Ousmane Sy, conseiller Ntic à la Présidence et membre du Conseil d’administration de la Sonatel et des travailleurs, doit se retrouver ce mardi pour affiner la réflexion menée par l’expert Gabriel Fal, spécialiste financier et boursier. Un spécialiste amené par Karim Wade disent les syndicalistes

De l’avis des syndicalistes, l’expert a fustigé l’illégalité de l’opération de vente de gré à gré des 9% des actions à France télécoms

Selon Ibrahima Konté, représentant du personnel au conseil d’administration, la proposition de l’expert de l’Etat, consiste à un portage des actions par des banques sénégalaises ou sous-régionales pour libérer les 137 milliards dans cette opération. Ensuite poursuit-il une opération publique de vente de ces actions sur le marché avec une préférence nationale et sous-régionale.

En termes clairs permettre aux privés nationaux ou sous-régionaux de racheter les actions de l’Etat.

Cependant, les syndicalistes croient savoir que l’Etat veut reculer sur la proposition de Gabriel Fal.

Selon les syndicalistes, les représentants de l’Etat veulent revenir sur la proposition. C’est pourquoi ils comptent rester vigilants et promettent de continuer la lutte contre le bradage de la sonatel et l’accaparement de la quasi-totalité des actions par France télécoms.

(Source : Sen24heures, 28 avril 2009)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)