twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vente des actions de la Sonatel : L’Etat empoche 200 milliards

jeudi 9 avril 2009

Les syndicalistes dénoncent un « crime économique » Un protocole d’accord a été signé hier entre l’Etat du Sénégal et le groupe France Télécom. Cela porte sur la cession par la partie sénégalaise d’une partie de ses actions détenues dans le capital de la Sonatel et lui permettant d’engranger un montant de 200 milliards de francs Cfa.

La transaction sur les actions détenues dans le capital de la Société nationale des télécommunications se poursuit entre l’Etat du Sénégal et France Télécom. Une opération qui aura permis au géant de la télécommunication française d’acquérir sur la part de l’Etat du Sénégal un paquet qui équivaudrait à 9,78 %. Et le renforcement de la Sonatel par l’acquisition de telles actions par France Télécom permettra au groupe français d’avoir les coudées franches pour développer ses actions même dans la région. Ainsi, avec cette transaction, France Télécom s’arrogerait les 52,2 % du capital, devant l’Etat du Sénégal qui disposerait des 17,28 %. Même si ses modalités prévoient ‘une redistribution exceptionnelle à ses actionnaires de 50 milliards de francs Cfa’. Cela, sans compter que ‘la Sonatel doit attribuer 987 mille actions par l’Etat du Sénégal à France télécom sur la base d’un prix par action de 156 273 francs Cfa’.

Mais une telle décision de faire osciller les actions de la Sonatel ente l’Etat du Sénégal et le groupe France Télécom qui devra prendre fin au premier semestre de l’année 2009, ne rassure point les syndicalistes qui doutent de leur avenir dans la boîte. Ces travailleurs trouvent que le retrait de l’Etat du Sénégal du capital de la Sonatel va constituer l’’un des plus graves crimes économiques du pays’. Cette transaction qu’ils qualifient de ‘deal’, aurait permis à l’Etat d’engranger près de 50 milliards de francs Cfa au mois de novembre 2008. Des actions dont la Sonatel ‘prévoit d’utiliser les 1,9 % d’autres anciennes flottantes acquises auprès de l’Etat du Sénégal pour renforcer l’actionnariat salarial’.

Mais, en attendant, la Sonatel se fortifie, tout en poursuivant ses ambitions au Sénégal, au Mali, en Guinée et Guinée-Bissau avec une clientèle dans la région estimée à près de 3,4 millions.

Abdoul Aziz Agne

(Source : Wal Fadjri, 9 avril 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)