twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Vente des actions de la Sonatel : Maintenir le standing de la société face à la concurrence, selon Momar Guèye

mercredi 29 avril 2009

Momar Guèye, Directeur général de l’Office national pour la formation professionnel (Onfp), trouve que la décision de l’Etat sénégalais de céder une partie de ces actions à France vise à renforcer un partenaire aussi stratégique que France Télécom.

Le statisticien économiste, ancien enseignant à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, est revenu sur les agissements des actionnaires et des travailleurs de cette société, décidés à rendre la situation délétère en cas de vente de ces actions. « Depuis quelques temps, les syndicalistes de la Sonatel ont entrepris un travail de sensibilisation des responsables politiques de tous bords et des différentes personnalités du pays pour attirer leur attention sur le danger que constitue cette décision de la partie sénégalaise », dit-il. Or, pense M. Guèye, « ces derniers doivent travailler à maintenir le standing de cette société avec cette concurrence qui devient de plus en plus acerbe ». Légitimant l’action entreprise par l’Etat du Sénégal, il soutient que « cela participe de la protection de cette société très importante et évite que les actions ne se dispersent ».

Cette décision du Sénégal a aussi soulevé un bouclier de protestations du côté du patronat et des commerçants qui réclamaient que ces actions leurs soient cédées. Mais, pour M. Guèye, « ceux-ci ont aussi montré leur limites car, avec la Senelec en 1997, ils ont été mis à contribution et ce patronat-là n’a même pas été capable de mobiliser les fonds nécessaires pour l’achat des actions ».

Amadou Maguette Ndaw

(Source : Le Soleil, 29 avril 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)