twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Validation d’un plan national de protection des enfants sur Internet

mercredi 28 février 2018

Un Plan national de protection des enfants sur Internet a été validé mercredi à Dakar, au cours d’un atelier regroupant la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (CAPE) et certains départements ministériels concernés par cette problématique.

Cette rencontre, à laquelle participaient le ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie numérique, ainsi que le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), est l’aboutissement d’un processus démarré en février 2015 par la tenue d’une rencontre d’information et de partage sur la protection des enfants en ligne.

Ce processus s’est poursuivi par la mise sur pied d’un groupe de travail chargé d’élaborer un plan d’actions communes, avec l’implication de divers acteurs, à savoir pouvoirs publics, secteur privé, société civile, éducateurs, parents et enfants.

Il s’agit de "mieux garantir aux enfants un environnement « Internet » sûr et sécurisé", a souligné Souleymane Diallo, directeur de cabinet du ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie numérique.

"Tous les acteurs et partenaires concernés seront mis à contribution pour réfléchir et partager leurs expériences et bonnes pratiques et surtout dégager ensemble les perspectives juridiques, techniques et organisationnelles", a rappelé M. Diallo.

"Avec plus de 4 milliard d’utilisateurs, Internet constitue un univers dynamique incroyable aux potentialités quasi infinies, capable de répondre aux grandes problématiques de la société (accès à l’information, au savoir et aux services socio-économique tels que l’apprentissage en ligne, les transactions électronique etc.", a-t-il indiqué.

Mais, a-t-il ajouté, dans le même temps, "les risques liés à la « cyber sécurité » ne cessent de croître tant au niveau national qu’international, notamment les tentatives d’escroquerie, d’usurpation d’identité et piratage de comptes, le cyber-harcèlement, l’exposition des enfants à des images choquantes".

Dans ce contexte, la protection des enfants sur Internet "est une initiative qu’il faut saluer de la part du gouvernement", a relevé la représentante de l’UNICEF au Sénégal Laylee Moshiri.

Les enfants "ont besoin de protection mais dans le domaine de l’Internet, il y a des risques, donc cette initiative vise à diminuer ses risques et diminuer l’exposition des enfants au danger que pose l’Internet", a-t-elle indiqué.

Or, les enfants "ont de plus en plus accès" à Internet, a indiqué Mme Moshiri, notant la nécessité de prendre davantage en considération les risques inhérents à un plus grand accès des enfants au web.

Le plan d’action ainsi validé par le Sénégal "est une initiative d’une importance capitale", a estimé la coordinatrice de la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (CAPE), Ramatoulaye Ndao Diouf.

La CAPE compte dans ce cadre associer medias et les fournisseurs d’accès à Internet, pour qu’ils participent davantage dans la protection des enfants, a indiqué Mme Diouf.

"Les enfants peuvent rencontrer beaucoup de personnes malintentionnées sur Internet et ils peuvent aussi y voir des images choquantes qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur leur vie’’, fait-elle valoir, avant d’appeler "à la sensibilisation et à la responsabilité des parents, car les enfants doivent être protégés".

(Source : APS, 28 février 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)