twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Utilisation des médias sociaux : les acteurs face aux défis économique, éthique et juridique

mardi 17 mars 2015

L’évolution des numériques notamment l’internet, a profondément affecté le secteur de la presse en général. Pour aider à comprendre d’avantage les enjeux et défis liés au numérique et identifier le potentiel économique ainsi que le cadre juridique adapté afin d’assurer une meilleure régulation des médias numériques en général et des médias et réseaux sociaux en particulier, la Communication nationale sénégalaise pour l’UNESCO et l’ISESCO tire sur la sonnette d’alarme ; il urge de traiter le présent thème portant sur « Les médias sociaux au Sénégal : potentiel économique et défis éthiques et juridiques ». Une situation globale de l’internet qui a valu la tenue d’un séminaire ce mardi sur ledit thème.

Occasion que le Directeur de la Communication n’a pas ratée. « Les médias sociaux posent beaucoup de problèmes dans tous les pays du monde. Au niveau de l’Etat, nous avons fait beaucoup de séminaires avec l’APPEL (Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en Ligne), pour réguler ce secteur qui nous échappe. Il y a la régulation par les textes. Mais, il nous faut aussi l’autorégulation. Les dérives causés par ce secteur c’est les fora où on peut dire n’importe quoi s’en être jugé. La responsabilité des acteurs sera interpelé pour la régulation, l’autorégulation des nouvelles technologies de l’information », souligne Alioune Dramé.

"La commission nationale de l’UNESCO et de l’ISESCO a jugé utile, de débattre sur ce thème", relève l’expert, Ouseynou Dieng qui constate qu’"aujourd’hui, notre vie sociale est dans les réseaux sociaux. Que ce soit sur facebook, twitter, etc. Donc le numérique, l’internet sont entrés dans nos vies". "Une dynamique mondiale". Ce, d’autant plus que, poursuit l’expert : "L’internet a une dimension globale, dépasse les frontières et défie les règlements de nos territoires nationaux". Il est requis de "tirer un meilleur profit de l’Internet". Mais, "attention à poser le problème au plan de l’éthique".

(Source : Pressafirk, 17 mars 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)