twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Union internationale des télécommunications : Les nouveaux enjeux des TIC en Afrique en débat à Alger

mardi 19 juin 2018

Les nouveaux enjeux des technologies de l’information et de la communication en Afrique et l’élaboration de politiques et stratégies efficaces visant l’amélioration de l’accès aux infrastructures et aux services de l’information dans le continent ont été mis en exergue hier à Alger.

Les nouveaux enjeux des technologies de l’information et de la communication en Afrique et l’élaboration de politiques et stratégies efficaces visant l’amélioration de l’accès aux infrastructures et aux services de l’information dans le continent ont été mis en exergue hier à Alger. Les dispositifs qui contribueront à préserver les intérêts de la région en matière des TIC ont été également évoqués lors des travaux de la 3ème réunion préparatoire de la Conférence des plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour la région Afrique qui se sont ouverts dans la capitale en présence de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imène Faraoun. Dans son allocution à l’ouverture des travaux, Mme Faraoun a appelé à une stratégie africaine sur les technologies de l’information et de la communication « qui servent les objectifs humains garantissant l’égal accès des citoyens du continent au numérique ». Elle a appelé les experts africains présents à la réunion, « à réfléchir à des solutions pour que l’ensemble des populations africaines puissent accéder à l’internet, même si son débit est de 1 ou 2 mégas, au lieu de le multiplier par 10 ou d’aller vers les technologies très haut débit comme la 5G qui ne bénéficient qu’à certains privilégiés ». Pour elle, « il faut veiller à déployer les technologies existantes si elles demeurent toujours performantes, et non pas nécessairement aller vers de nouvelles technologies toujours plus chères et différentes », a-t-elle soutenu. De son côté, le secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (UAT), Abdoulkarim Souleimane, a indiqué que cette rencontre visait d’abord à faire l’état des lieux et une mise à jour sur les recommandations issues des deux dernières réunion qui se sont tenues respectivement en juillet 2017 à Victoria Falls (Zimbabwe) et avril 2018 à Abuja (Nigeria) où des questions urgentes et des priorités pour la région ont été identifiées. Il a indiqué que la présente réunion est un cadre approprié pour la formulation de politiques et stratégies « efficaces » visant l’amélioration de l’accès aux infrastructures et aux services de l’information. Il a ainsi appelé au renforcement des capacités africaines en matière de TIC et à un « front uni » africain pour défendre les propositions à soumettre lors de la Conférence des plénipotentiaires de l’UIT PP-18, qui se tiendra à Dubaï (Emirats Arabes Unis) du 29 octobre au 16 novembre prochain. Lors de cette réunion, les participants ont plaidé en faveur de l’adoption d’un système qui lui permette de parler d’une seule voix et souligné la nécessité pour l’Afrique de se montrer davantage vigilante et de tirer les enseignements des expériences passées pour éviter la répétition des erreurs, et de convenir des méthodologies à appliquer pour obtenir le soutien d’autres groupements régionaux. La Conférence des Plénipotentiaires est l’organe suprême de l’UIT qui se tient tous les quatre ans. A cette occasion, les Etats membres décident du rôle futur de l’organisation et déterminent sa capacité d’influencer et d’orienter l’évolution des technologies de l’information et de la communication dans le monde. Cette Conférence détermine également les principes généraux de l’Union, adopte ses plans stratégique et financier pour une période de quatre ans et élit les membres de l’équipe de direction de l’Union, ainsi que les Etats membres du Conseil et les membres du Comité du Règlement des Radiocommunications.

La réunion de trois jours intervient dans le cadre de la préparation de la Conférence des plénipotentiaires de l’UIT PP-18, qui se tiendra à Dubaï (Emirats Arabes Unis) du 29 octobre au 16 novembre 2018. La rencontre vient compléter les deux premières réunions préparatoires, tenues respectivement en juillet 2017 à Victoria Falls (Zimbabwe) et avril 2018 à Abuja (Nigeria). Elle aura comme objectif principal « la formulation, dans un document final, des propositions africaines communes reflétant les nouveaux enjeux des TIC en Afrique et les dispositifs qui contribueront à préserver les intérêts de la région ». En outre, cette réunion préparatoire sera « une étape décisive dans le processus de coordination des points de vue au niveau régional en prévision de la conférence des plénipotentiaires, qui revêt une grande importance pour le développement futur des TIC en Afrique et constitue un enjeu stratégique pour le renforcement de la position et de la voix africaine sur la scène internationale ».

La Conférence des Plénipotentiaires est l’organe suprême de l’UIT qui se tient tous les 4 ans. A cette occasion, les Etats membres décident du rôle futur de l’organisation et déterminent sa capacité d’influencer et d’orienter l’évolution des technologies de l’information et de la communication dans le monde. Cette Conférence détermine également les principes généraux de l’Union, adopte ses plans stratégique et financier pour une période de 4 ans et élit les membres de l’équipe de direction de l’Union, ainsi que les Etats membres du Conseil et les membres du Comité du règlement des Radiocommunications.

(Source : El Moudjahid, 19 juin 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)