twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Union africaine de télécommunications, plus de 7 milliards de francs investis dans des actions d’ici 2010

jeudi 5 octobre 2006

6 428 029 dollars américain, soit environ 7 milliards 655 millions de francs Cfa. C’est la somme qui représente le financement global nécessaire à la mise en oeuvre du plan d’action 2006-2010. Le secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (Uat), M. Akosso Akossi qui en a fait, hier, la révélation, lors de l’ouverture de l’atelier sur « Les communications par le courant porteur en ligne (Cpl) », a décliné en même temps les grandes lignes de ce plan d’actions.

Parmi celles-ci, M. Akosso cite les stratégies et les applications à mettre en oeuvre, le renforcement des capacités et des partenariats, la mise en oeuvre des projets et programmes, la gestion des ressources humaines et financières et enfin l’implantation des fonctions d’audit interne.

Autant d’actions dont le succès est, selon lui, fortement déterminé par la capacité de l’Uat à mobiliser des ressources stratégiques financières pour la réalisation des chantiers de performances.

Pour la mobilisation, le secrétaire général de l’Uat décline deux phases. Il s’agit de la phase de dotation en autonomie financière qui, selon M. Akossi, correspond à la phase d’implantation du cheminement stratégique de l’Uat. « Elle consiste pour les Etats-membres, les membres associés et certains bailleurs de fonds à procurer à l’Uat l’autonomie financière indispensable à la réalisation de sa transformation en organisation de performance », dit-il. D’autre part, il s’agit de la phase de développement financier qui, selon lui, correspond à la phase d’impulsion stratégique où les différents programmes opérationnels d’action seront mis en oeuvre et évalués conformément à des contrats d’efficacité. « Cette phase est aussi celle où les activités principales de la chaîne de valeur de l’Uat deviendront opérationnelles et génèreront par conséquent des revenus pour renforcer l’autonomie financière de l’Ua »’, souligne M. Akossi.

Créée en 1999, l’Uat a pour mission de promouvoir le développement rapide des info communications en Afrique afin de réaliser l’accès et les services universels, ainsi que la connectivité intégrale entre les pays.

Nd. M. Gaye

(Source : Wal Fadjri, 5 Octobre 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)