twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une réunion sur l’enseignement à distance appliqué à la santé s’ouvre mercredi à Dakar

mardi 26 mars 2013

Une réunion de trois jours sur l’enseignement à distance, appliqué à la santé, s’ouvre mercredi à Dakar, à l’intention des infirmiers et des sages-femmes de neuf pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, annoncent les organisateurs dans un communiqué adressé à l’APS.

Cette rencontre se tiendra à l’hôtel Fleur de Lys, à partir de 9 heures. C’est une initiative de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), de l’Association pour la médecine et la recherche en Afrique (AMREF) et de l’Alliance mondiale pour les personnels de santé.

Elles signalent, en ce qui concerne l’importance de la rencontre, que "les études réalisées sur la cyber-santé, dans leur majorité, reconnaissent l’immense valeur du télé-apprentissage et de la formation continue au moyen des TIC (Technologies de l’information et de la communication), pour maintenir les compétences et réduire l’isolement des professionnels de santé en zone rurale".

"L’accès et le recours aux TIC, pour la formation professionnelle continue en santé, sont des éléments importants de toute stratégie visant à améliorer le maintien et le recrutement des prestataires de soins de santé en zone rurale", ajoutent les organisateurs de la réunion.

"Il est nécessaire aujourd’hui que les professionnels de la santé de l’espace CEDEAO aient un accès accru à des possibilités d’apprentissage à distance", expliquent-ils.

Selon eux, l’atelier permettra aux participants de partager les besoins, les initiatives et les expériences et de s’accorder sur le contenu d’un programme sous-régional de formation des infirmiers et des sages-femmes utilisant pour composante principale l’enseignement à distance.

Il sera aussi question de partager les curricula utilisés dans la formation à distance des personnels de santé et d’identifier les besoins de formation des pays représentés. Il s’agit du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Gabon, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Sénégal et du Togo.

Les participants s’emploieront à "déterminer le contenu du programme régional de formation à distance des infirmiers et des sages-femmes", à "définir le rôle des partenaires dans la mise en œuvre" dudit programme, mais aussi "les grandes lignes" de son contenu et de ses objectifs.

La rencontre doit aussi aboutir à "l’engagement des partenaires pour l’utilisation d’une même plateforme e-learning (enseignement à distance) de formation des infirmiers et des sages-femmes".

(Source : APS, 26 mars 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)