twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une rencontre régionale à Dakar pour préparer la prochaine Conférence des radiocommunications

lundi 18 mars 2013

La première réunion régionale africaine de préparation à la conférence mondiale des radiocommunications (CMR-15) s’est ouverte lundi, à Dakar, dans le but de "mieux préparer" la participation africaine à cette rencontre prévue en Suisse, du 2 au 27 novembre 2015.

"C’est une occasion pour l’Afrique de mieux préparer sa participation et d’avoir une position commune aussi bien sur les questions techniques que réglementaires", a souligné le ministre sénégalais de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye.

Il présidait l’ouverture de la première réunion régionale africaine de préparation à la conférence des radiocommunications (CMR-15) qui se réunit tous les 3 ou 4 ans pour remettre en question l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires.

"Les fréquences et le spectre sont d’une importance capitale dans le secteur des télécommunications, de l’audiovisuel, de l’aéronautique", a ajouté le ministre, estimant que le passage au numérique en juin 2015 est un chantier majeur pour l’Afrique, car pouvant développer de nouvelles opportunités et davantage de programmes.

Organisée sous l’égide de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et de l’Union africaine des télécommunications, cette rencontre de trois jours va selon M. Dièye "améliorer le système de participation" à la prochaine conférence mondiale des radiocommunications qui va examiner et réviser les règlements régissant le spectre et les fréquences.

Pour le secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications (UAT) Karim Soumaïla, "cette rencontre est une étape majeure pour les pays africains dont le principal problème c’est l’accès à l’Internet".

Abou Lô, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a pour sa part relevé que cette rencontre et les questions qu’elle doit discuter "sont d’une importance stratégique pour l’ensemble de la communauté internationale".

Le DG de l’ARTP a dit que "la valorisation du spectre dont la résultante est le dividende numérique doit être au cœur des préoccupations réglementaires, économiques et techniques pour un développement du secteur des TIC".

Selon lui, "il s’agit dans la perspective de 2015 de nous préparer à relever plusieurs défis dans la mesure où les Télécommunications et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont à la base de toutes les activités humaines et chacun de nous aujourd’hui est tributaire des performances des réseaux et des applications".

(Source : APS, 18 mars 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)