twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une jeune camerounaise lance BB-Link, un réseau socail d’affaires intelligent

mercredi 5 septembre 2018

Elle s’appelle Aurel Tayou. Jeune Camerounaise connue pour sa passion pour l’entreprenariat, elle jouit d’un sens prononcé du leadership et d’une incroyable capacité à impacter sa communauté. Le 23 aout dernier, avec sa start-up Brain Booster, elle a officiellement lancé à Yaoundé Brain-Booster Link (BB-Link), un réseau social d’affaires intelligent qui a la prétention de favoriser la rencontre et l’interaction des offreurs et des demandeurs de produits, services, opportunités et compétences.

Trouver des remèdes aux problèmes des PMEs

La jeune start-uppeuse part d’un constat en deux volets : d’abord le taux extrêmement élevé de disparition des entreprises camerounaises : selon une étude menée par le ministère des Petites et moyennes entreprises et de l’artisanat, « 72,24% des entreprises créées en 2010 sont aujourd’hui inexistantes ». Ensuite L’autre constat relève que les entreprises qui survivent ont tendance à stagner et à se contenter de réaliser des exercices bénéficiaires.

Pour remédier à cette situation, Aurel Tayou pense qu’il faut trouver des mécanismes fonctionnels permettant de booster et d’accompagner les entreprises locales vers le succès. D’où la création de Brain-Booster, « un accélérateur d’entreprises qui apporte aux entrepreneurs camerounais des solutions modernes et éprouvées de travail collaboratif et de développement d’affaires afin de les aider à manager avec efficacité leurs entreprises, booster leur productivité et leur compétitivité et ainsi réduire le fort taux de faillite des PMEs/Startups au Cameroun. Brain-Booster résume ainsi les problèmes clés à résoudre par la PME : la création de l’intérêt pour son produit/service ; la construction d’une relation durable avec la clientèle ; le financement des activités et le pilotage même de l’affaire.

Des solutions basées sur le Coworking, une plateforme d’exposition digitale et un programme d’accélération fonctionnel

Pour aider la PME camerounaise, Brain-Booster a l’ambition d’apporter une solution complète qui comporte trois dimensions : D’abord des espaces de Coworking. Brain-Booster offre des espaces de travail équipés et connectés, à usage occasionnel ou permanent, avec possibilités de domiciliation d’activités, assistance et conseil. Pour Aurel Tayou, « les startups qui rejoignent ces espaces gagnent en crédibilité et productivité grâce à une enseigne professionnelle qui leur offre des attributs pour refléter une image corporate vis-à-vis de leurs clients et partenaires ».

Ensuite, une plateforme digitale d’exposition. Celle-ci permet, comme l’explique Aurel Tayou, à toute entreprise légalement établie au Cameroun d’obtenir un « E-stand » dédié pour promouvoir ses activités, se connecter au monde et multiplier les opportunités d’affaires. Cette plateforme a été lancée le 2 septembre dernier.

Last but not the least, la troisième solution est un programme d’accélération fonctionnel dont « l’objectif est de rapprocher les startups de l’excellence opérationnelle dans un processus d’innovation permanente où elles pourront contrôler l’évolution de leurs activités et disposer des clés pour prendre les bonnes décisions et agir avec acuité en gardant le client au centre de toutes leurs actions ».

Une entrepreneure passionnée et ambitieuse

En realité, Aurel Tayou n’en est pas à son premier essai. la jeune entrepreneure avait déjà créé une junior entreprise de services informatiques alors qu’elle n’était encore qu’étudiante. On se souvient qu’elle a aussi conduit l’implémentation de la suite Microsoft Office 365 à l’Université catholique d’Afrique centrale où elle obtient un Master en Management des Systèmes d’Informations. Elle devient un an plus tard chargée de Projet à l’Association des Directeurs de Systèmes d’Information du Cameroun avant d’être sélectionnée pour participer au Programme TechnoWomen Emerging leaders à la Silicon Valley (USA) en 2016. C’est ici qu’elle s’imprègne des « best practices » des grandes startups. Sa passion pour le « Design Thinking », lui permet d’obtenir durant ce programme une certification en Management de l’innovation.

S’agissant du chemin parcouru depuis la création de Brain-Booster, Aurel Tayou confie que la mise sur pied et le test du Coworking, son premier service, sont satisfaisants. Pour elle, les feedbacks obtenus des usagers de son espace pilote à Yaoundé sont très enrichissants quant à l’orientation à donner au Headquater qu’elle compte ouvrir plus tard dans la capitale camerounaise. Une ambition qui, pour se réaliser, requiert d’importantes ressources. Des signes encourageants sont d’ores et déjà émis par le gouvernement camerounais. En effet, le ministre des Petites et moyennes entreprises et de l’artisanat, Laurent Serges Etoundi Ngoa, et son homologue des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, ont pris part à la cérémonie de lancement officiel de BB-Link. A cette occasion, Mme Libom Li Likeng a affirmé que « le ministère des Postes et Télécommunications se réjouit de pouvoir apporter son soutien à l’initiative Social-E-Market de la startup Brain Booster » et a émis le vœu que les autres structures sollicitées puissent également accompagner le développement de ce projet.

BB-Link, un projet innovant

Lancée le 2 septembre dernier, la plateforme digitale BB-Link vise à développer la notoriété des PMEs et à toucher rapidement les cibles ; obtenir des données sur les cibles et maintenir le lien ; trouver des partenaires et des opportunités d’affaires ; trouver des ressources humaines qualifiées ; obtenir le soutien auprès d’experts et actualiser les compétences et, enfin, financer les activités.

Cette plateforme comporte quatre modules : le BB-Market, un lieu d’exposition et d’interaction entre prestataires et demandeurs de produits/services ; le BB-Opportunities, un espace de publication et d’accès des opportunités d’affaires, ; le BB-Learning, un portail d’accès à du contenu pédagogique et à des experts conseils et le BB- Funding, un espace dédié aux campagnes de financement des porteurs de projets.

Original, innovant et ambitieux, le projet d’Aurel Tayou, en plus d’être une matérialisation de l’économie numérique, est, on ne peut plus porteur d’espoir.

Marc Omboui

(Source : Afrique expansion, 5 septembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)