twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une délégation sénégalaise attendue à la 1-ère Conférence internationale de cryptographie

mardi 11 mars 2008

Le Sénégal est attendu à la première conférence internationale de Cryptographie (science de la sécurité de l’information) en Afrique « Africacrypt 2008 » prévue du 11 au 14 juin prochain à Casablanca, a confié au correspondant de l’APS le professeur Abdelhak Azhari président de l’Association Marocaine de Cryptographie (AMC).

Cette rencontre internationale aura pour objectif de faire l’état des lieux en Afrique sur les derniers développements de la cryptologie et sur la sécurité des relations électroniques en général, a précisé M. Azhari.

Le Sénégal, en sa qualité de pionnier de la connexion Internet en Afrique est attendu à cette rencontre, d’autant que les douze années de travaux de ses chercheurs en cryptographie ont permis de le positionner au premier plan continental en la matière.

La délégation sénégalaise devrait être composée de chercheurs de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, de l’Observatoire sur les Système d’Information, les réseaux et les Inforoutes du Sénégal (Osiris), des experts de Sonatel et autres opérateurs téléphoniques.

Evènement d’envergure, premier du genre en Afrique et inspiré de « Crypto » (USA), « Eurocrypt » et « Asiacrypt », la première conférence internationale de Cryptographie sera une plateforme de réflexion et d’échanges entre chercheurs académiques, industriels et opérateurs financiers du continent africain et du monde.

Près de 150 chercheurs venus de tous les continents sont attendus à Casablanca pour débattre des actions à mener afin de doter l’Afrique d’avantages de moyens intellectuels et industriels lui permettant de répondre aux utilisations de la cryptographie à l’ère du tout numérique.

Pour le professeur Azhari, ‘’cette première conférence en terre africaine est le symbole de la reconnaissance des compétences africaines avec lesquelles le monde scientifique devra compter’’.

La cryptographie a pour but principal d’assurer la sécurité des communications et des données stockées. Elle propose un ensemble de techniques permettant d’offrir des services de confidentialité, d’authentification, d’intégrité, de disponibilité, de télé déclaration, de télépaiement, du vote électronique...

(Source : APS, 11 mars 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)