twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Une application sénégalaise parmi les lauréates du mAgri Challenge

mardi 19 novembre 2013

Mlouma, une application mobile sénégalaise, figure parmi les quatre lauréats du mAgri Challenge, un concours du groupe de la Banque mondiale dont l’objectif est d’identifier les entrepreneurs qui développent des applications mobiles innovantes pour l’agriculture et l’agro-industrie en Afrique, en leur fournissant des ressources pour développer leurs activités, a appris l’APS de l’institution internationale.

Mlouma se présente comme une plateforme web et mobile permettant aux agriculteurs et aux industries agro-alimentaires de prendre la meilleure décision de vente ou d’achat de produits agricoles grâce aux informations sur le marché mises à la disposition des acteurs en temps réel.

"Nous sommes une entreprise sociale dont le business model est basé sur des abonnements souscrits par les agriculteurs ou les groupements de producteurs ou des entreprises agro-alimentaires", lit-on sur le site Internet de cette plateforme sénégalaise.

"Deux applications mobiles du Kenya, une du Sénégal et une autre du Ghana sont les gagnantes du mAgri Challenge (…)", annonce la Banque mondiale dans un communiqué.

"Les quatre lauréats participent cette semaine au Mobile Startup Camp qui se conclura par une présentation de leurs projets devant des investisseurs et des experts du secteur à Washington. Organisé par infoDev, le programme du Groupe de la Banque mondiale sur l’innovation, ce Startup Camp vise à accélérer la croissance des entreprises en phase de démarrage", ajoute le communiqué.

Il s’agit de Farmerline (Ghana), une application utilisant la voix et les SMS pour recueillir des données, communiquer de nouvelles techniques, et mieux relier les petits exploitants entre eux le long de la chaîne de valeur agricole.

Il y a aussi Intellect Tech Price du Kenya et Price Calculate du même pays. La première application aide les agriculteurs et les compagnies d’assurance à suivre les demandes d’indemnisation en temps réel, la seconde est un moyen pour les producteurs agricoles de calculer le prix concurrentiel auquel ils peuvent proposer leurs produits.

La dernière lauréate Mlouma est l’application sénégalaise qui relie les agriculteurs aux acheteurs de produits alimentaires en affichant en temps réel les prix du marché et la localisation des sites.

"Les lauréats du mAgri Challenge, ainsi que 14 autres startups innovantes et à fort potentiel issues du réseau d’incubation d’infoDev dédié au mobile, participent à ce programme de cinq jours constitué de conférences et ateliers pratiques leur permettant d’affiner leurs modèles commerciaux et présentations marketing, d’améliorer leurs techniques de négociation et d’échanger avec les investisseurs et leurs pairs", informe la Banque mondiale, en précisant que ce Startup Camp est financé par le gouvernement suédois.

"Le concours mAgri Challenge a dévoilé des applications très intéressantes", a fait observer Arjun Thomas, chef produit international chez Nokia Life, membre du jury composé de spécialistes du secteur des applications mobiles et de "business angels".

"A mesure que ces startups évoluent, leur succès dépendra de leur capacité à adapter leur business model afin d’obtenir des revenus constants et diversifiés", a-t-il ajouté dans des déclarations rapportées par le communiqué.

"Nous voulons aider les entrepreneurs de technologie mobile à porter leurs produits de la phase initiale de la conception jusqu’au stade de la croissance durable", explique de son côté Valerie D’Costa, responsable du programme infoDev.

"De nombreuses compétitions se contentent d’attribuer des prix et leurs organisateurs ratent dès lors l’occasion de continuer à accompagner de talentueux entrepreneurs dans le développement de leurs entreprises", fait-elle valoir.

Selon la Banque mondiale, la combinaison de l’agriculture et de la technologie mobile semble être une stratégie gagnante. "L’Afrique compte aujourd’hui près de 900 millions d’abonnés à la téléphonie mobile. L’innovation mobile génère déjà des gains d’efficacité le long de la chaîne de valeur agricole", soutient-elle.

La recherche montre que les négociants en céréales qui utilisent des applications mobiles ont vu leur revenu augmenter de 29 %, tandis que les cultivateurs de bananes d’Ouganda ont enregistré une hausse de 36 % de leurs revenus, fait-elle encore valoir.

(Source : APS, 19 novembre 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)