twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un site Internet accusé de désinformation sur la destination Casamance

lundi 27 septembre 2010

Des acteurs du tourisme sénégalais ont accusé lundi le site Internet senegalaisement.com de détourner les touristes de la destination Casamance, en publiant de fausses informations sur cette partie du pays.

La fermeture du site figure en effet parmi les recommandations faites le même jour à l’issue des activités marquant la Journée mondiale du tourisme.

L’Agence de régulation des postes et télécommunications (ARTP) sera saisie à cet effet, a indiqué Paul Dione, adjoint au gouverneur de Ziguinchor (sud) chargé des affaires administratives.

Ce ‘’site nous fait beaucoup de mal’’, a de soon côté dit l’inspecteur régional du tourisme Tékhé Faye. Selon lui, le propriétaire a des ‘’informateurs’’ dans la région et dispose des ‘’informations les plus fraîches’’.

Senegalaisement.com donne des informations sur les destinations touristiques au Sénégal. Concernant la Casamance, ces informations mettent en exergue sa richesse naturelle, mais présente aussi la région comme ’’une zone rouge’’ en raison de l’insécurité.

Par exemple, ce site a publié des informations dans des articles intitulés : ’’La sécurité en Casamance : mythe et réalité ’’ et la ’’Casamance, le point sur l’insécurité’’. En novembre 2009, il présentait ’’la situation’’ dans cette partie du pays comme étant ’’plus explosive que jamais ...’’

‘’A ce jour (2 octobre 2009), le ministère des Affaires étrangère français recommande d’éviter tout séjour en Casamance. Le ministère des Affaires étrangères de la Belgique est plus clair bien qu’il insiste sur la région de Bignona (située à 20km du Cap Skirring). Quant au ministère des Affaires étrangères du Canada, il tente un peu de précision :+ On recommande aux Canadiens de ne pas s’aventurer au sud de Ziguinchor+ (...)’’, pouvait-on encore lire sur le site.

‘’Bref, quand on sait que ces recommandations, de part même la nature de ceux qui les émettent, sont rédigées en langage diplomatique, on ne peut que s’inquiéter de la situation Casamance’’, écrit-il encore.

Ce site est administré par un homme d’affaires français qui aurait fait l’objet d’une condamnation pour diffamation par la justice, à Ziguinchor.

(Source : APS, 27 septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)