twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un projet mise sur le numérique pour transformer la région de Saint-Louis

samedi 24 février 2018

Le recteur de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, le professeur Baidallaye Kane, a présidé vendredi la cérémonie de lancement d’un projet de développement territorial axé sur l’économie numérique et dont l’ambition est de transformer les conditions de vie des populations du nord du Sénégal.

Dénommé "Saint-Louis numérique 2025", ce projet de 17 milliards francs CFA ambitionne de "transformer qualitativement les conditions de travail et de vie des populations de la région nord" du Sénégal, a expliqué le professeur Kane.

Pour ce faire, la nouvelle initiative mise sur le numérique, considéré comme un outil de transformation économique et sociale et un accélérateur de la croissance économique à travers l’e-diffusion et l’e-transformation.

Le professeur Kane a ainsi lancé un appel aux partenaires, "principalement les collectivités locales, pour une forte mobilisation" autour de ce projet.

"L’enjeu est de s’appuyer sur les TIC pour éclore et optimiser le potentiel des terroirs concernés, à travers les secteurs du tourisme, de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche", a-t-il détaillé.

A ses yeux, le projet "Saint-Louis numérique 2025" est porteur d’opportunités pour les créateurs d’incubateurs et pépinières d’entreprises, à travers par exemple le coworking pour l’emploi des jeunes aussi bien en milieu urbain que rural.

Ce projet projette d’arriver à des résultats probants en 2025 et devrait impacter le développement économique et social de 38 collectivités locales du nord Sénégal, soutient son coordonnateur, le professeur Ousmane Thiaré.

Il est basé sur un plan stratégique qui devrait lui permettre d’arriver à ses objectifs, a indiqué M. Thiaré, par ailleurs coordonnateur du Centre d’excellence africain en mathématiques informatique et TIC, à l’Université Gaston Berger.

Le président du conseil départemental de Saint-Louis, Me Moustapha Mbaye, les représentants du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ainsi que celui du ministre des Télécommunications et de l’Economie numérique, ont tour à tour salué la pertinence d’un tel projet, qui selon eux, vise la modernisation des collectivités locales.

(Source : APS, 23 février 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)