twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un officiel souligne l’importance de la numérisation du fonds documentaire des actes administratifs

mercredi 31 juillet 2019

Le secrétaire général du ministère de la Fonction publique et de la Rationalisation des effectifs, Mohamed Mahmoud Diop, a souligné mercredi à Dakar l’importance de la numérisation du fonds documentaire du fichier central des actes administratifs.

‘’La numérisation du fonds documentaire du fichier central des actes administratifs est une étape décisive du processus de modernisation du système d’administration des agents de l’Etat’’, a-t-il dit.

M. Diop intervenait à un atelier de formation des agents du fichier central, sur la plateforme d’archivage électronique.

Cette plateforme vient d’être mise en place avec l’aide de l’Agence de l’informatique de l’Etat, en vue de la création d’un ‘’fichier unifié des données du personnel de l’Etat’’.

La numérisation rend plus fiables les documents, plus faciles leur gestion et leur utilisation, plus rapide leur accès et plus sécurisées les données, selon Mohamed Mahmoud Diop.

‘’Par conséquent, a-t-il dit aux récipiendaires de la formation, je vous invite à rester mobilisés autour des experts animateurs de cet atelier de renforcement des capacités des agents du fichier central en gestion électronique des documents’’.

Cette formation permettra aux bénéficiaires d’‘’appréhender toutes les fonctionnalités’’ relatives au fichier contenant les données du personnel employé par l’Etat, selon M. Diop.

L’objectif du ministère de la Fonction publique et de la Rationalisation des effectifs est d’offrir aux usagers ‘’un service plus diligent, plus sécurisé et de meilleure qualité’’, au terme de la formation des agents du fichier central.

‘’Votre initiation aux techniques d’utilisation des spécificités de la plateforme devrait vous emmener à l’acquisition de méthodes de traitement plus rapides des questions qui vous seront soumises par les usagers/clients’’, a dit M. Diop aux bénéficiaires de la formation.

‘’Vous allez passer d’un espace physique et géographique à une vie numérique qui va rendre le travail collaboratif plus instantané et plus rapproché, avec une documentation consultable. A chaque fois, l’information sera à la disposition, de façon spontanée, des multiples acteurs’’, assure-t-il.

(Source : APS, 31 juillet 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)